Cet ancien vainqueur du Tour qui place Alaphilippe parmi les favoris

Cet ancien vainqueur du Tour qui place Alaphilippe parmi les favoris©Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 23 juin 2021 à 11h51

Si Julian Alaphilippe ne visera toujours pas le sacre lors de ce Tour de France 2021, mais plutôt des victoires d'étape, le Français fait bien partie des favoris selon Andy Schleck, vainqueur de la Grande Boucle en 2010.


Pour sa cinquième participation au Tour de France, qui partira de Brest samedi, Julian Alaphilippe garde les mêmes ambitions. Même s'il a porté le maillot jaune pendant deux semaines en 2019 et trois jours l'an dernier, le champion du monde ne vise toujours pas la victoire finale. "L'objectif principal du Tour sera de remporter une victoire d'étape. Lever les mains là-bas, lors de la plus grande course du monde, avec le maillot de champion du monde sur les épaules, ce serait quelque chose de vraiment spécial. La première semaine va être importante, avec plusieurs opportunités", a ainsi confié dans un entretien publié par la Deceuninck-Quick Step celui qui a déjà remporté cinq étapes sur la Grande Boucle. Devenu papa d'un petit Nino la semaine dernière ("C'est vraiment spécial, c'est une émotion unique qui donne beaucoup d'énergie"), il avait quitté le Tour de Suisse pour assister à l'accouchement de sa compagne Marion Rousse, après avoir décroché une belle deuxième place sur le contre-la-montre.

"Le parcours lui convient très bien"

Et s'il ne se sent pas favori, d'autres le font pour lui. Interrogé par Cyclingnews, Andy Schleck, vainqueur de l'épreuve en 2010, le place derrière le tenant du titre, Tadej Pogacar, et son compatriote slovène Primoz Roglic, et au même niveau que Geraint Thomas, Richard Carapaz ou encore Rigoberto Uran. "Il est récemment devenu papa et, normalement, ça motive les coureurs. Mais je ne pense pas qu'un coureur comme Alaphilippe ait déjà eu besoin d'aller chercher de la motivation, explique le Luxembourgeois. Il veut gagner chaque course à laquelle il participe. Que ce soit un contre-la-montre ou un critérium, il veut toujours être au cœur de l'action. Il fait tout à 100% et il a montré au Tour de Suisse qu'il était de retour à un très haut niveau sur le chrono. On pourrait presque le comparer au Thomas Voeckler d'il y a dix ans, mais il est juste deux fois plus fort, sans manquer de respect à Thomas. A chaque fois que j'allume la télé et qu'il participe à la course, je sais qu'il sera toujours une menace. Il faut le surveiller. Le parcours lui convient aussi très bien, avec seulement trois arrivées au sommet, et il parvient toujours à briller avec sa personnalité. Et je suis convaincu que si vous le mettez sur un VTT il pourrait gagner une Coupe du monde en deux semaines, et si vous lui donnez un vélo de cyclo-cross pour l'hiver, il remportera aussi des courses."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.