Tour d'Italie : S.Yates est confiant

Tour d'Italie : S.Yates est confiant©Media365

Marie Mahé, Media365, publié le jeudi 05 mai 2022 à 13h20

Ce jeudi, en conférence de presse et à la veille du départ de l'édition 2022 du Tour d'Italie, le Britannique Simon Yates, pensionnaire de la formation BikeExchange Jayco, a affiché sa confiance.

Simon Yates n'est pas inquiet. C'est ce qu'il a confié, ce jeudi, lors de la traditionnelle conférence de presse d'avant-course et à la veille du départ de l'édition 2022 du Tour d'Italie, le 105eme, qui s'élancera du côté de Budapest en Hongrie. Pourtant, le Britannique a complètement craqué, pas plus tard que samedi dernier, à l'occasion du Tour des Asturies, se retrouvant alors en totale perdition à l'occasion de la deuxième des trois étapes prévues au programme, véritablement la plus escarpée de toutes. Ce qui l'avait ensuite relégué à plus de dix minutes du vainqueur final de l'épreuve, à savoir le Colombien Ivan Sosa. A ce sujet, le leader de la formation BikeExchange Jayco a confié, dans des propos rapportés par l'AFP : "Je ne suis pas trop inquiet. Je me sens bien. J'ai gagné deux bonnes étapes là-bas (la 1re et la 3e, ndlr). J'ai de bonnes sensations dans les jambes. Le deuxième jour, c'était ma première exposition (de la saison) à la chaleur. Les conditions étaient très chaudes, très humides aussi. Dans le passé, j'ai déjà eu quelques difficultés avec ma première confrontation à la chaleur. Je préférerais ne jamais avoir de mauvais jour et avoir les meilleures jambes tous les jours de l'année. Mais ce n'est pas comme ça que ce sport fonctionne, malheureusement. Il faut simplement gérer nos ressources de la meilleure façon possible et c'est à peu près tout."

Yates fait de Carapaz son favori

Lors de l'édition 2018 de ce même Tour d'Italie, le Britannique avait déjà remporté un total de trois étapes et en était ainsi également à treize jours passés en rose. Avant de totalement craquer, à l'avant-veille de l'arrivée finale, alors qu'il ne faisait pourtant pas plus chaud que cela ce jour-là. Finalement, c'est son compatriote Chris Froome qui avait donc triomphé. Malgré tout, Simon Yates a déjà remporté un Grand Tour dans sa carrière, à savoir l'édition 2018 du Tour d'Espagne. Prétendant à la victoire finale à l'occasion de ce Giro qui s'apprête donc à débuter, le coureur reste sur un podium enregistré pas plus tard que l'an passé sur cette même course. Malgré tout, Simon Yates a déjà trouvé son "favori évident", à savoir Richard Carapaz, pensionnaire de la formation Ineos Grenadiers : "Il a sans doute l'équipe la plus forte, il a déjà gagné la course, je pense qu'il est normal de le considérer comme un favori."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.