Tour d'Italie 2022 : Une 3eme étape faite pour les sprinteurs

Tour d'Italie 2022 : Une 3eme étape faite pour les sprinteurs©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le dimanche 08 mai 2022 à 08h45

La 3eme et dernière étape du Tour d'Italie sur le sol hongrois a tout pour plaire aux sprinteurs, avec un profil essentiellement plat et un seule difficulté dans le final.



Troisième étape pour le Giro 2022 et troisième parcours destiné à un type différent de coureurs. Si les puncheurs ont eu leur mot à dire à Visegrad puis les rouleurs dans les rues de Budapest, ce sont les sprinteurs qui pourront jouer leur carte ce dimanche entre Kaposvar et Balatonfüred. Un parcours long de 201km, soit la quatrième plus longue étape de ce 105eme Tour d'Italie, qui ne va pas proposer des difficultés insurmontables mais surtout des paysages magnifiques. Le parcours sera, en effet, une grande boucle autour du Lac Balaton. Au sortir de Kaposvar, le peloton va prendre plein ouest pour rallier dans un premier temps Nagykanisza, qui devait être une ville d'arrivée du Grand Départ du Giro 2020, avant que la pandémie ne force les organisateurs à renoncer au passage en terre hongroise. Après 69,1 kilomètres, le premier sprint intermédiaire sera proposé au peloton, à moins qu'une échappée de courageux ne prenne les devants dans ce premier tiers de course.

Une difficulté pour épicer le final ?

Après avoir obliqué vers le nord peu après la traversée de Nagykanisza, le peloton va se rapprocher des bords du Lac Balaton, qu'il va longer au fil des 75 derniers kilomètres de cette troisième étape. Le deuxième sprint intermédiaire aura lieu à Badacsony, c'est-à-dire au kilomètre 147,8 de cette étape. Le final du parcours proposera toutefois la seule difficulté du jour, la montée de Tihany, classée en quatrième catégorie. Une ascension qui pourrait être une belle rampe de lancement pour des costauds souhaitant mettre à mal le travail des trains de sprinteurs. Toutefois, si la course est cadenassée par ces derniers, l'explication finale sur une dernière ligne droite longue de quasiment un kilomètre devrait permettre aux sprinteurs de briller. Arnaud Démare, Caleb Ewan, Davide Cimolai, Giacomo Nizzolo, Mark Cavendish ou encore Fernando Gaviria devront alors faire apprécier leur pointe de vitesse avant la première journée de repos, qui permettra à la caravane de rallier la Sicile pour la suite du Giro.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.