Pineau : "Les coureurs devraient voir plus loin que la fatigue"

Pineau : "Les coureurs devraient voir plus loin que la fatigue"©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le vendredi 23 octobre 2020 à 16h11

La 18eme étape du Giro, vendredi, a vu le peloton réclamer - et obtenir - le raccourcissement de plus de moitié de la distance prévue pour la journée. Le directeur sportif Jerome Pineau n'apprécie pas ce comportement général.



Jérome Pineau, le directeur sportif de l'équipe B&B Hotels - Vital Concept, a donné son point de vue assez courroucé (en direct sur le plateau de L'Equipe) par rapport à la décision des coureurs de refuser de s'élancer vendredi sur le Giro, ce qui a conduit à raccourcir l'étape de 251 à 124 kilomètres : "Tout au long du confinement, les équipes et les coureurs eux-mêmes se sont battus pour que les épreuves aient lieu. Quand bien même il y a des longs transferts et des conditions compliquées, il fallait que la saison reprenne afin que le système économique continue et que les équipes puissent survivre à la crise. Certes, c'est fatigant, mais ce n'est pas une année comme une autre, et on donne une très mauvaise image de notre sport. Les coureurs aussi, car ils devraient voir plus loin que la fatigue et cette accumulation de kilomètres en bus. Ils doivent se battre pour la survie de leur sport."

La réaction de l'ancien coureur français faisait écho à celle de son ex-collègue Pascal Chanteur, président de l'Union Nationale des Cyclistes Professionnels, qui a répondu à nouveau : "J'entends très bien, c'est fort juste. Je dis simplement aussi que les coureurs ont pris leur part, le confinement et sa sortie n'ont été simples pour personne. Depuis le 1er août, les coureurs sont sur tous les fronts, ils se démènent sur toutes les courses. Il n'y a pas eu une journée sans course. La situation est très explosive, la sécurité est aussi un problème majeur. Quand la fatigue et un certain nombre de choses s'ajoutent, on en arrive à ces extrémités, car on n'est pas capables de prendre la mesure de la situation. Mais je suis totalement d'accord, ils auraient pu respecter la ligne de départ, prendre le bus à la sortie de la ville et rejoindre l'arrivée comme prévu. Au lieu de quoi, ces images sont malheureuses."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.