Groupama-FDJ : Pinot au Tour Poitou-Charentes pour se tester sur le chrono

Groupama-FDJ : Pinot au Tour Poitou-Charentes pour se tester sur le chrono©Media365

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le mardi 24 août 2021 à 11h47

De retour à la compétition la semaine passée sur le Tour du Limousin - Nouvelle Aquitaine, Thibaut Pinot va débuter ce mardi le Tour Poitou-Charentes, où il souhaite notamment se tester sur le contre-la-montre.


Il y a 360 jours, Thibaut Pinot chutait lourdement à la fin de la première étape du Tour de France, dans les rues de Nice, et se blessait au dos. Depuis, le coureur français de 31 ans est toujours à la recherche de sa meilleure forme et on l'a d'ailleurs très peu vu dans les pelotons. S'il avait réussi à terminer la Grande Boucle en 29eme position, le Franc-Comtois avait fini sa saison 2020 sur un abandon lors de la troisième étape de la Vuelta. Cette année, il a disputé cinq courses entre février et avril, mais sans résultat probant, puis a pris une longue pause afin de soigner ce dos récalcitrant. Il est revenu à la compétition la semaine passée lors du Tour du Limousin - Nouvelle Aquitaine, dont il a terminé 20eme au général et deuxième du classement de la montagne au terme des quatre étapes. Et comme la reprise s'est bien passée, le leader de Groupama-FDJ a décidé d'enchaîner dès cette semaine avec le Tour Poitou-Charentes, qui débutera ce mardi, pour quatre jours de course et cinq étapes.

Le Tour de Lombardie en ligne de mire

Thibaut Pinot a notamment coché le contre-la-montre de 23,5 kilomètres prévu jeudi entre Monts-sur-Guesnes et Loudun. « Je pense être en bonne condition. L'objectif sera surtout de se tester sur le chrono. J'ai vraiment envie d'y être car c'est une course qui va me permettre de monter en pression pour la fin de saison », explique-t-il sur le site de son équipe. Tony Gallopin (AG2R-Citroën), Elia Viviani (Cofidis), Franck Bonnamour (B&B Hotels P/B KTM) ou encore Edvald Boasson Hagen (Total Direct Energie) seront les autres cadors au départ de cette course, où Thibaut Pinot tentera de briller avant de poursuivre cette saison tronquée sur la Classique de Besançon, le Tour du Jura et le Tour du Doubs la semaine prochaine, le Tour du Luxembourg à la mi-septembre, et les courses italiennes du mois d'octobre, dont le Tour de Lombardie du 9 octobre, où il renouera avec le World Tour. Si son dos le laisse tranquille, bien sûr.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.