Dopage : Appel interjeté par l'ancien médecin de l'équipe Sky

Dopage : Appel interjeté par l'ancien médecin de l'équipe Sky©Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le jeudi 22 avril 2021 à 23h15

Alors qu'il a été condamné pour avoir commandé de la testostérone en 2011, Richard Freeman a confirmé son intention de faire appel de sa sanction.

L'affaire Richard Freeman n'est pas encore terminée. L'ancien médecin de la formation Sky, désormais connue sous le nom Ineos Grenadiers, a décidé de contester la condamnation dont il a fait l'objet de la part du Conseil Général des Médecins Britanniques en mars dernier. A l'issue d'un procès qui a évoqué le dopage au sein du cyclisme britannique, Richard Freeman a été radié de l'Ordre des Médecins pour avoir commandé dans le courant de l'année 2011 un produit à base de testostérone « sachant ou croyant qu'elle devait être administrée à un coureur pour améliorer ses performances sportives ». Une condamnation qui est intervenue alors que l'ancien médecin a reconnu avoir effectué cette commande de 30 sachets de Testogel, a accepté 18 des 22 chefs d'accusation qui lui étaient reprochés. Mais, tout au long de la procédure, Richard Freeman n'a eu de cesse d'affirmer que ce produit n'a pas été utilisé dans un protocole de dopage concernant des coureurs cyclistes britanniques.

Un appel jugé en fin d'année 2021

Ayant changé d'avocats pour la suite de la procédure, Richard Freeman a officiellement interjeté appel de sa radiation devant la Haute Cour avec l'objectif d'avoir gain de cause dans cette affaire. « Richard Freeman est innocent de tout acte répréhensible et nous sommes convaincus que la vérité sera finalement reconnue par le système judiciaire britannique », a déclaré à la presse Graham Small, un des nouveaux avocats engagés par l'ancien médecin de la formation Sky et ancien membre de la Fédération Britannique de cyclisme, dont il a quitté la structure en 2017, départ justifié par des soucis de santé. Cette procédure d'appel ne sera toutefois pas lancée dans l'immédiat, une audience étant prévue devant la Haute Cour en fin d'année 2021, dans le courant du mois de novembre ou du mois de décembre. Un nouveau procès qui mettra de nouveau sur le devant de la scène la part d'ombre du cyclisme britannique, qui a souvent été touché par la suspicion concernant le dopage.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.