Carnet noir : Décès de Chris Anker Sorensen

Carnet noir : Décès de Chris Anker Sorensen©Media365

Marie Mahé, Media365, publié le dimanche 19 septembre 2021 à 10h40

Ce samedi, l'ancien cycliste danois Chris Anker Sorensen (37 ans) est décédé en Belgique, renversé par une voiture alors qu'il se trouvait à vélo.



Le monde du cyclisme est en deuil. En effet, ce samedi, l'ancien coureur cycliste danois Chris Anker Sorensen est décédé, renversé par une voiture, alors qu'il se trouvait en pleine sortie à vélo, selon différents médias ayant rapporté cette information, dont la télévision belge Sporza. Cette triste nouvelle de sa disparition a été annoncée par l'Union cycliste internationale elle-même, via son compte Twitter officiel : « Une perte tragique s'est produite aujourd'hui (ndlr : ce samedi) avec le décès de l'ancien cycliste professionnel et journaliste Chris Anker Sørensen. Nos pensées vont à sa famille, ses amis et tout le monde à DCU Cykling (ndlr : la Fédération danoise de cyclisme). » L'ancien coureur, professionnel de 2005 à 2018, n'était âgé que de 37 ans. Parmi ses victoires les plus significatives, on peut ainsi notamment citer son succès à l'issue de la 8eme étape de l'édition 2010 du Tour d'Italie.

Sorensen était en Belgique pour commenter les Mondiaux

Sans oublier non plus son prix de la combativité raflé lors de l'édition 2012 du Tour de France, mais également son titre de champion du Danemark de cyclisme sur route acquis lors de la saison 2015, ce qui était alors son tout dernier grand succès. Au niveau de ses équipes, le Danois avait fait la majeure partie de sa carrière sous les couleurs des formations CSC, Saxo Bank ainsi que Tinkoff. D'après les informations de plusieurs organes de presse belges, qui ont confirmé une première information provenant de la chaîne de télévision danoise TV 2 SPORT, Sorensen est décédé du côté de Zeebruges, juste avant le début de l'édition 2021 des championnats du monde de cyclisme sur route, qui doivent débuter dès ce dimanche, avec le contre-la-montre prévu entre Knokke-Heist et Bruges. Des Mondiaux qu'il aurait justement dû commenter à la télévision et c'est ainsi pour cela qu'il se trouvait donc en Belgique. Un poste de consultant, à la télévision danoise, qu'il occupait ainsi depuis la toute fin de sa carrière de cycliste professionnel.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.