Jeep Elite : L'ASVEL conserve son titre de champion de France !

Jeep Elite : L'ASVEL conserve son titre de champion de France !©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, Media365, publié le samedi 26 juin 2021 à 15h23

Sans pitié samedi à Rouen pour Dijon, premier de la saison régulière, lors de la finale de Jeep Elite, l'ASVEL est parvenue à conserver son titre de champion de France obtenu en 2019. Le club villeurbannais est sacré pour la vingtième fois de son histoire, Tony Parker décroche, lui, son troisième en tant que président. Le premier titre pour TJ Parker, son frère, comme entraîneur principal.



Le somptueux trophée remis au champion de France de basket pèse une tonne. En réalité, il affiche 35 kilos sur la balance. Pour beaucoup, cela pourrait paraître colossal. Pas pour cette équipe de l'ASVEL, qui a sorti les muscles lorsqu'il le fallait en seconde partie de saison et a encore laissé tous ses concurrents dans son rétroviseur à l'arrivée. Inarrêtables ces derniers mois (deux défaites seulement en Jeep Elite depuis mars), les Villeurbannais semblaient promis à ce nouveau sacre de champion de France, le deuxième de suite pour les Rhodaniens après leur titre de 2019 et sachant que la pandémie de Covid-19 avait obligé la LNB à ne pas attribuer de titre en 2020. Comme un symbole, c'est cette équipe de Dijon qui avait terminé première de la saison régulière pour la première fois de son histoire et faisait figure de grand favori de ce Final Four de Rouen que l'ASVEL, pourtant privée de ses cinq internationaux français, pour ne pas dire ses meilleurs éléments (trois joueurs du cinq majeur sont concernés), a terrassée (87-74) samedi après-midi en finale sur le parquet de la Kinderarena.


Dijon a trop vite lâché



Après un début de match accroché, David Lighty (21 points, 5 passes, 4 rebonds), élu MVP de cette finale, et ses partenaires, Norris Cole (20 points) en tête, ont profité de la violente baisse de régime de la JDA dans le deuxième quart-temps (24-14) et de leur habituel moteur David Holston (seulement 5 points samedi) pour s'envoler au score et ne plus jamais laisser la moindre possibilité à l'armada qui les avait devancés en saison régulière de revenir dans la partie. Un scénario cruel pour Axel Julien et l'entraîneur Laurent Legname, qui disputaient là leur dernier match sous les couleurs dijonnaises, mais presque prévisible étant donné la montée en puissance de notre unique représentant en Euroligue cette saison, encore chirurgical lors de cette finale. Avec aux commandes un Tony Parker toujours plus ambitieux et capable comme personne de motiver ses troupes à grossir leur collection de trophées et son frère TJ, vainqueur de son premier titre de champion comme entraîneur principal (il n'était qu'adjoint en 2019), la meilleure équipe française d'il y a deux ans ne pouvait pas finir cette saison autrement qu'en apothéose. Comme il était écrit qu'elle damerait le pion à tout le monde pour la deuxième fois de suite. Le tout contre une équipe de Dijon qui avait déjà bu la tasse récemment en finale de la Coupe de France (77-61) face à ces mêmes Villeurbannais qui affichent désormais vingt titres de champion de France à leur palmarès. Le troisième dans son nouveau costume de président pour Tony Parker. La suprématie de cet ASVEL indétrônable porte indubitablement sa griffe.


BASKET - JEEP ELITE / QUARTS DE FINALE
Dimanche 20 juin 2021
Dijon (1er) - Orléans (8eme) : 83-59

Lundi 21 juin 2021
Monaco (4eme) - Bourg-en-Bresse (5eme) : 91-72
Strasbourg (3eme) - Boulogne-Levallois (6eme) : 79-68
ASVEL (2eme) - Le Mans (7eme) : 97-79

FINAL FOUR (A ROUEN)
Jeudi 24 juin
Dijon (1er) - Monaco (4eme) : 79-68
ASVEL (2eme) - Strasbourg (3eme) : 83-67

FINALE
Samedi 26 juin
Dijon (1er) - ASVEL (2eme) : 74-87 >>> L'ASVEL CHAMPIONNE DE FRANCE

Vos réactions doivent respecter nos CGU.