Bleus : Westermann forfait, Okobo et Howard pas libérés

Bleus : Westermann forfait, Okobo et Howard pas libérés©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le lundi 22 novembre 2021 à 22h09

L’équipe de France de basket devra faire sans Léo Westermann, blessé, ni Elie Okobo et William Howard, qui n’ont pas pu être libérés par l’ASVEL, pour ses deux premiers matchs d’éliminatoires du Mondial 2023.

Depuis plusieurs années déjà, et le début du conflit entre l’Euroligue et la FIBA, les éliminatoires de l’Euro et de la Coupe du Monde de basket masculin se déroulent la plupart du temps sans les meilleurs joueurs, ceux qui évoluent en NBA et en Euroligue. La fenêtre de novembre 2021 n’échappe pas à la règle, et c’est avec une équipe composée principalement de joueurs de Betclic Elite et d’Eurocoupe que la France, vice-championne olympique, va affronter le Monténégro vendredi à Pau et la Hongrie lundi prochain pour le début des éliminatoires du Mondial 2023. Le stage de préparation a débuté ce lundi à Pau, et le staff des Bleus a dévoilé une nouvelle liste de joueurs, avec six changements par rapports à la liste publiée il y a un mois. Léo Westermann, qui vient de se blesser avec Monaco, est contraint de déclarer forfait, tout comme Victor Wembanyama (ASVEL), qui devait être partenaire d’entraînement mais qui est blessé à un doigt. Hugo Benitez (Bourg-en-Bresse) et Ismael Kamagate (Paris) apparaissent quant à eux dans la liste de joueurs alors qu’ils ne devaient être que partenaires d’entraînement au départ. Andrew Albicy, seul joueur présent à Tokyo et incertain en raison d'une blessure aux ischio-jambiers, est bien présent.


L'Euroligue a refusé d'avance Monaco-ASVEL

Par ailleurs, le hasard du calendrier fait que l’ASVEL et Monaco s’affrontent ce vendredi en Euroligue pour le compte de la 12eme journée, et alors que les deux clubs avaient accepté d’avancer leur match, l’instance européenne a refusé. Hormis Westermann, la Roca Team ne comptait aucun joueur sélectionné, et l’ASVEL (6 victoires - 5 défaites en Euroligue) a quant à elle décidé de couper la poire en deux, en libérant Paul Lacombe et des membres du staff, mais en conservant Elie Okobo et William Howard pour le choc sur le parquet de Monaco (5 victoires - 6 défaites). « Malgré nos échanges positifs avec les deux clubs français engagés en Euroligue, l’entité organisatrice n’a pas accepté leur demande de modifier la date initiale de leur rencontre, explique Boris Diaw, le manager général de l’équipe de France. Au regard de la situation des deux formations, la FFBB ne pouvait pas demander plus d’efforts et tient à remercier le club de l’ASVEL d’avoir libéré Paul Lacombe ainsi que certains membres de son staff. Vincent Collet n’a pas souhaité appeler d’autres joueurs pour pallier aux absences (sic). » La prochaine fenêtre internationale se déroulera fin février, avec toujours la même problématique de libération de joueurs, et deux matchs prévus contre le Portugal. Après une nouvelle fenêtre début juillet (avec le retour des meilleurs joueurs ?), la France disputera, si elle se qualifie, le deuxième tour des qualifications, contre les trois premiers du groupe Bosnie / Lituanie / Bulgarie / République tchèque. Mais avant, il y aura l’Euro en Allemagne, en septembre. Avec une équipe au complet, espérons-le.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.