Jeep Elite/Ligue Féminine : Tony Parker et Bourges prêts à jouer malgré le huis clos

Jeep Elite/Ligue Féminine : Tony Parker et Bourges prêts à jouer malgré le huis clos©Media365

Mathieu WARNIER : publié le vendredi 30 octobre 2020 à 16h30

Alors que la Ligue Nationale et la Fédération Française de basketball ont décidé de mettre les championnats professionnels sur pause, tant Tony Parker pour l'ASVEL que les dirigeants du club féminin de Bourges ont pris position pour jouer malgré le huis clos.



Il n'y aura pas de basketball professionnel ce week-end. Alors que le Président de la République et le gouvernement ont acté le retour au confinement dès ce vendredi, l'ensemble des compétitions sportives professionnelles pourront se poursuivre mais dans un strict respect du huis clos et des mesures sanitaires appropriées. Une décision qui tranche avec celle prise en mars dernier lors du premier recours au confinement, avec l'ensemble des compétitions sportives qui avaient été stoppées net par le gouvernement. Or, dans bon nombre de sports, les recettes liées aux matchs sont cruciales pour l'équilibre économique des clubs. C'est ce qui a notamment poussé la Ligue Nationale de basketball pour la Jeep Elite et la Pro B ainsi que la Fédération Française de basketball pour la Ligue Féminine à reporter l'ensemble des rencontres prévues ce week-end.

Parker prêt à faire ce sacrifice... mais pas plus d'un mois

Après ces décisions, des voix commencent à se faire entendre afin que le jeu puisse continuer malgré l'absence de public dans les salles. A la suite de la défaite de l'ASVEL face au Zalgiris Kaunas en Euroligue, le président du club villeurbannais Tony Parker a assuré que son organisation pouvait résister au moins pour jusqu'au 1er décembre, première échéance donnée par les autorités pour une éventuelle sortie de confinement. « On est prêts à jouer à huis clos pendant un mois. Pendant la période du confinement, juste ce mois, a déclaré l'ancien international dans des propos recueillis par le quotidien L'Equipe. On est prêts à le faire en Euroligue et en championnat. Mais plus longtemps, ça va être difficile. » Une prise de position principalement liée à des contraintes de calendrier afin de conclure la saison en temps et en heure. « On veut le faire parce qu'après, ça va être difficile de caser des matchs, ajoute l'ancien champion NBA. Et ce serait bien qu'on puisse finir le Championnat. »


Bourges « prêt à disputer les rencontres programmées »

En ce qui concerne le basketball professionnel féminin, la décision de stopper les compétitions jusqu'au 4 novembre n'a pas été prise à l'unanimité, quatre des douze clubs de Ligue Féminine ayant voté contre. Sans doute qu'un de ces clubs est Bourges. Par voie de communiqué, les dirigeants du club ont confirmé être prêt à maintenir l'activité malgré le huis clos et ses conséquences économiques. « Le Tango Bourges Basket affirme qu'il est prêt à disputer les rencontres programmées lors du confinement à huis clos, annonce le club berruyer dans son communiqué. Des dispositions spéciales seront prises pour continuer à exister dans le paysage médiatique sportif et à assurer de la visibilité au sport féminin, pour nos supporters, partenaires, et tout ceux qui souhaitent continuer à vivre des émotions, même à distance, en attendant de jours meilleurs. » Une décision qui, pour le moment, reste provisoire mais, si la situation sanitaire ne va pas en s'améliorant, elle pourrait être prorogée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.