En Biélorussie, une star du basket est prisonnière politique

En Biélorussie, une star du basket est prisonnière politique©Media365
A lire aussi

Nicolas Kohlhuber : publié le lundi 05 octobre 2020 à 11h43

En Biélorussie, Yelena Leuchanka a été emprisonnée pour avoir manifester contre le régime Loukachenko. Il lui était notamment reproché une vidéo où elle dénonce les dérives totalitaires du parti au pouvoir. Le basket mondial et notamment français se mobilise pour sa libération.

Les athlètes biélorusses ont décidé de s'impliquer dans le mouvement qui tente de renverser le pouvoir en Biélorussie. Depuis plusieurs mois, les manifestations sont quotidiennes à Minsk et dans tout le pays pour demander le départ d'Alexandre Loukachenko, le président dont la réélection est contestée. Et les sportifs ont décidé de se faire les porte-paroles de la population.



C'est pour cette prise de position que Yelena Leuchanka a été emprisonnée. Célèbre basketteuse, elle a été arrêtée par les forces de l'ordre alors qu'elle se préparait à quitter le pays pour se faire soigner. Elle va passer 15 jours en détention. Une arrestation arbitraire qui ne passe pas. Symbole du sport biélorusse et désormais de la contestation, sa situation a interpellé les instances du basket international. De son côté, la FFBB, par les voix de Jean-Pierre Siutat et Sandrine Gruda, a demandé la libération de la basketteuse de 37 ans.


Yelena Leuchanka est une figure du sport biélorusse. L'intérieure a participé aux Jeux olympique 2008 et 2012 avec sa sélection. Elle a aussi permis à son pays de remporter une médaille de bronze lors de l'EuroBasket 2007. Trois ans plus tard, elle avait été élue dans le meilleure cinq d'une Coupe du Monde terminée à la quatrième place. Dominante en sélection, elle l'a aussi été en club. Passée par Ekaterinbourg ou Galatasaray, la native d'Homel a passé plusieurs saisons en WNBA, évoluant sous les couleurs de Washington ou Atlanta. Elle avait pris sa retraite après une expérience en Chine.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.