Coupe de France (F/Quarts de finale) : Bourges, l'ASVEL et Basket Landes qualifiés

Mathieu Warnier, Media365, publié le samedi 20 janvier 2024 à 22h10

Bourges s'est qualifié pour les demi-finales de la Coupe de France aux dépens de Villeneuve d'Ascq (74-57) à l'image de l'ASVEL face à Charleville-Mézières (73-54). Basket Landes, tenant du titre, a connu plus de difficultés pour se défaire de Saint-Quentin (63-65).

Bourges ne compte pas laisser échapper deux trophées en une semaine. Après leur élimination en Eurocoupe, les Tango n'ont pas manqué la marche menant aux demi-finales de la Coupe de France face à Villeneuve d'Ascq. Le premier quart-temps a vu un chassé-croisé entre les deux formations, avec jamais plus de quatre points d'écart. Si les Berruyères ont pensé pouvoir se détacher à l'entame des dix minutes menant à la mi-temps, l'ESBVA a fait mieux que tenir le choc et n'a compté qu'un point de retard à la pause. Le match a tourné à l'entame du troisième quart-temps, avec un 11-0 qui a permis aux coéquipières de Sarah Michel (12 points, 6 rebonds) de prendre une avance significative. Avec une marge de onze unités à l'entame des dix dernières minutes de la rencontre, les Tango ont pu gérer, non sans mettre à la faute la défense nordiste, qui a concédé nombre de lancers francs. Bourges l'emporte de 17 longueurs (74-57) et rejoint le dernier carré.

L'ASVEL à sa main

L'ASVEL reste en lice pour une deuxième finale consécutive. Les joueuses de David Gautier ont dominé de la tête et des épaules leur quart de finale à domicile face à Charleville-Mézières. Les coéquipières d'Helena Ciak (16 points) ont pris d'entrée les commandes pour vite mener de dix longueurs. Les Flammes ont tenté de revenir mais n'ont pu se rapprocher qu'à cinq unités au bout du premier quart-temps. L'écart a progressivement gonflé dans les dix minutes menant à la pause, atteinte avec une marge de onze longueurs pour les Rhodaniennes. Au retour sur le parquet de la Salle Mado-Bonnet, Charleville-Mézières a poussé mais les coéquipières de Sara Chevaugeon (14 points) n'ont pas pu réduire l'écart sous la barre des six unités. Ce qui s'est reproduit très tôt à l'entame des dix dernières minutes de la rencontre. C'est à ce moment que l'ASVEL a placé un dernier coup de reins pour faire définitivement la décision. C'est avec 19 points d'avance (73-54) que le club lyonnais valide son billet pour les demi-finales.

Basket Landes reste en lice

Tenant du titre, Basket Landes est passé près de la catastrophe sur le parquet de Saint-Amand. Les joueuses du Hainaut, emmenées par Hatoumata Diakité (15 points, 9 rebonds) ont tout de suite pris l'avantage au tableau d'affichage pour compter neuf longueurs d'avance très tôt. Les Landaises se sont rapprochées à deux points mais sans pouvoir faire mieux avant les derniers instants du premier quart-temps, conclu avec une seule unité de différence. Un 10-0 dès le début du deuxième a permis aux Landaises d'Alexis Peterson (13 points, 6 passes) de se détacher au tableau d'affichage mais Saint-Quentin a su mieux terminer pour retrouver son vestiaire à deux longueurs. A la reprise, Basket Landes a continué de faire la course en tête mais sans jamais parvenir à se mettre à l'abri, l'écart ne dépassant pas neuf points. La tension est montée dans les dix dernières minutes, durant lesquelles Saint-Quentin a un temps pris les devants au score mais les Landaises ont su hausser le ton pour l'emporter de deux points (63-65).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.