Amical : Les Bleus signent un large succès en Allemagne

A lire aussi

Mathieu Warnier, Media365, publié le samedi 06 juillet 2024 à 18h45

En déplacement à Cologne pour leur deuxième match de préparation avant Paris 2024, les Bleus ont nettement dominé l'Allemagne championne du monde en titre (66-90).

Les Bleus ne perdent pas le rythme. Après une large victoire face à la Turquie ce mercredi à Rouen, les joueurs de Vincent Collet sont allés défier l'Allemagne championne du monde en titre sur le parquet de la Lanxess Arena de Cologne. Et, encore une fois, les coéquipiers de Victor Wembanyama ont signé un récital qui leur permet de construire la confiance nécessaire avant d'aborder le tournoi olympique de Paris 2024. Alors que Jaylen Hoard et Nadir Hifi n'ont pas pris place sur la feuille de match, les Bleus ont démarré tambour battant avec un 8-0 emmené par « Wemby » (25 points, 5 rebonds) aussi à l'aise au dunk qu'à longue distance et Rudy Gobert (13 points, 7 rebonds). Une entame qui a permis à l'équipe de France de se construire un matelas qu'elle n'a pas dilapidé dans le premier quart-temps. Au jeu des lancers francs avec Matthias Lessort (15 points), Andrew Albicy (2 points) et Evan Fournier (5 points), les Tricolores ont conclu les dix premières minutes avec douze longueurs d'avance. Faisant tourner son effectif par rotation complètes, Vincent Collet a maximisé le temps de jeu de ses joueurs.

Les Bleus sérieux de bout en bout

Rudy Gobert a ainsi lancé de la meilleure des manières le deuxième quart-temps mais les Allemands se sont accrochés. L'écart entre les deux formations a ainsi longtemps oscillé entre 15 et 18 unités mais un dernier tir longue distance de Guerschon Yabusele (10 points) a permis aux Bleus de retrouver leur vestiaire avec un avantage de 20 longueurs. Dès la reprise, l'équipe de France a poursuivi sur le même rythme avec Victor Wembanyama qui a offert à ses coéquipiers une marge maximale de 27 points en tout début de troisième quart-temps. Dennis Schröder (23 points, 6 passes) et Oscar Da Silva (15 points) ont essayé de maintenir la Mannschaft à flots avec l'espoir d'un miracle mais ce dernier n'est jamais venu. Le mieux que l'Allemagne a pu faire dans le dernier quart-temps, c'est passer quelques instants sous la barre des 20 unités de retard mais cela n'a pas duré longtemps. Un dernier panier de Matthias Lessort offre à l'équipe de France un deuxième succès en deux matchs (66-90) avec un groupe qui se dessine toujours plus en vue de Paris 2024. Une performance que les Bleus devront confirmer dès ce lundi à la Sud-de-France Arena de Montpellier lors d'une deuxième manche face aux Allemands.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.