Coupe de France (F) : La finale ASVEL - Bourges annulée !

Coupe de France (F) : La finale ASVEL - Bourges annulée !©Media365

Aurélien CANOT, publié le vendredi 18 septembre 2020 à 13h44

La finale de la Coupe de France féminine, qui devait opposer ce vendredi soir Bourges à l'ASVEL à l'Accor Area de Paris, a été annulée par la FFBB, a annoncé le président Jean-Pierre Siutat vendredi midi.

Fin de l'histoire : la finale de la Coupe de France féminine n'aura pas lieu ! Le match, qui devait opposer vendredi soir (20h30) sur le parquet de l'Accor Arena les basketteuses de Bourges à celles de l'ASVEL Lyon féminin devant les caméras de la chaîne Sport en France a finalement été annulé. A quelques heures du coup d'envoi de la rencontre, prévue dans la soirée, la FFBB, par la voix de son président Jean-Pierre Siutat a annoncé la nouvelle alors qu'il se murmurait déjà, sur place, que les deux équipes étaient prêtes à boycotter cette finale devant leur incompréhension de ne pas se voir traiter comme leurs collègues masculins. Ainsi, en dépit des quatre cas de Covid-19 détectés dans la semaine au sein des deux clubs - trois cas à Bourges, un cas à l'ASVEL - la FFBB n'avait pas prévu d'annuler le match, comme l'exige le protocole sanitaire pour le basket masculin, où seuls trois cas suffisent pour annuler un match.

Même le syndicat des joueuses s'en est mêlé !

Le groupe sanitaire de l'instance fédérale en charge de ce même protocole sanitaire, mais chez les femmes, avait d'ailleurs estimé que ces quatre cas de coronavirus ne justifiaient pas pour autant d'annuler cette finale Bourges-ASVEL. Une décision qui avait provoqué une vive polémique, mais surtout la colère des joueuses, d'autant que jeudi encore, la Fédération française de basket avait persisté et signé dans sa volonté de faire jouer la rencontre comme si de rien n'était. Mais plus l'heure de cette finale qui devait marquer la reprise du basket en France approchait et plus la pression semblait forte sur la FFBB de la part des deux clubs, mais pas seulement, puisque le syndicat des joueuses était lui aussi monté au créneau pour annuler ce match que très peu de représentantes des deux formations, pour ne pas dire aucune, semblaient avoir envie de disputer. Les joueuses ont finalement été entendues. Plus exactement, elles ont eu gain de cause.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.