Mondiaux : Barshim, Rojas, Kipyegon et Thiam sacrés

Mondiaux : Barshim, Rojas, Kipyegon et Thiam sacrés©panoramic, Media365

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le mardi 19 juillet 2022 à 07h57

La quatrième soirée des championnats du monde d'athlétisme de Eugene a notamment été marquée par le couronnement de Mutaz Essa Barshim à la hauteur, de Nafissatou Thiam à l'heptathlon, de Faith Kipyegon sur 1500m ou encore de Yulimar Rojas au triple saut.


Un an après leur sacre olympique de Tokyo, de nombreux athlètes avaient l'occasion d'asseoir un peu plus leur supériorité dans leur discipline en enchaînant avec un titre mondial. Et c'est ce qu'il s'est passé ce lundi à Eugene. C'est le cas notamment du Qatari Mutaz Essa Barshim, co-champion olympique avec l'Italien Gianmarco Tamberi, qui a décroché son troisième titre mondial consécutif à la hauteur. L'athlète de 31 ans a franchi une barre à 2,37m, ce que personne n'avait réussi cette saison, et il a devancé le Sud-Coréen Sanghyeok Woo, qui remporte sa première médaille mondiale avec un saut à 2,35m (record national égalé), et l'Ukrainien Andriy Protsenko (2,33m), qui apporte une première médaille à son pays dans ces Mondiaux, en devançant aux nombre d'essais Tamberi.

Thiam et Rojas toujours au sommet

La Belge Nafissatou Thiam a elle aussi confirmé qu'elle était bien la reine de l'heptathlon, en décrochant un deuxième titre mondial (après celui de 2019), tout en étant déjà double championne olympique. L'athlète de 27 ans s'est imposée au terme des sept épreuves (elle les a toutes gagnées sauf le 100m haies et le javelot) avec 6947 points, devant la Néerlandaise Anouk Vetter (6867pts) et l'Américaine Anna Hall (6755pts). Et que dire de la Vénézuélienne Yulimar Rojas, la recordwoman du monde et championne olympique du triple saut, qui a remporté son troisième titre mondial d'affilée, en bondissant à 15,47m (à 27cm de son record), soit la meilleure performance mondiale de l'année. La sauteuse de 26 ans a largement devancé la Jamaïcaine Shanieka Ricketts (14,89m) et l'Américaine Tori Franklin (14,72m). Sur 1500m, la Kenyane Faith Kipyegon (28 ans) a elle aussi montré qu'elle était la n°1 de la discipline, en ajoutant un deuxième titre mondial à ses deux médailles d'or olympiques. Elle s'est imposée en 3'52"96, devant l'Ethiopienne Gudaf Tsegay (3'54"52) et la Britannique Laura Muir (3'55"28).

Gebreslase couronnée sur marathon

Pour Gotytom Gebreslase, c'est en revanche une grande première. L'Ethiopienne de 27 ans a gagné sa première médaille d'or mondiale ce mardi, sur le marathon, parti à 6h15 heure locale. Elle a d'ailleurs battu le record des championnats en l'emportant en 2h18'11, avec neuf secondes d'avance sur la Kenyane Judith Jeptum Korir, gagnante du dernier marathon de Paris, et 2'07 sur l'Israélienne Lonah Chemtai Salpeter. A noter également que les séries féminines du 200m se sont déroulées ce mardi, et c'est la Nigérienne Aminatou Seyni qui a réussi le meilleur temps, en battant son record national (21"98). La Jamaïcaine Shelly-Ann Fraser-Pryce, reine du sprint mondial, verra bien les demies, grâce au quatrième temps des séries, en 22"26.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.