Championnats d'Europe : Les relayeurs ne voulaient pas repartir fanny

Championnats d'Europe : Les relayeurs ne voulaient pas repartir fanny©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le lundi 22 août 2022 à 10h51

Le relais 4x100 masculin a décroché une belle médaille d'argent derrière la Grande-Bretagne en clôture des Championnats d'Europe d'athlétisme.



La France a terminé les Championnats d'Europe avec 9 médailles. Un total décevant mais malheureusement attendu à deux ans des Jeux Olympiques de Paris où on espère évidemment beaucoup mieux. La délégation tricolore est repartie de Bavière sans titre, ce qui n'était arrivé que deux fois depuis 1946 (en 1958 et 1982). Dimanche, Yann Schrub a cependant décroché la médaille de bronze sur le 10 000 m , une breloque surprise. Et le relais 4x100 m masculin a raflé la médaille d'argent avec Méba-Mickaël Zeze, Pablo Mateo, Ryan Zeze et Jimmy Vicaut en 37''94, soit le 5eme chrono de l'histoire du 4x100 m français.

Schrub : « Une médaille de bronze inespérée avec le panel de coureurs »

« Avec mes coachs, on a préparé que ces Championnats d'Europe. Je n'ai pas fait beaucoup de courses cette année, j'étais focus sur Munich, a souligné Schrub, âgé de 26 ans. Je savais que je pouvais faire une potentielle place de finaliste. Je n'avais rien à perdre. Quand ça a attaqué, ça a fait tilt. C'est une médaille de bronze inespérée avec le panel de coureurs. C'est de très bon augure pour la suite pour augmenter ma charge d'entraînement. J'ai un potentiel mais il faut l'exploiter maintenant. Car dans deux ans il y a une grosse échéance. »

Vicaut : « On ne voulait pas partir sans médaille »


Le relais tricolore a été devancé par la Grande-Bretagne de Jeremiah Azu, Zharnel Hugues, Jona Efoloko et Nethaneel Mitchell-Blake (vainqueurs en 37''67, record des Championnats). Mais il repart avec une belle médaille d'argent, tant les Français voulaient oublier leurs déceptions en individuel. « Ça fait vraiment du bien, on ne voulait pas partir sans médaille, a glissé Jimmy Vicaut, le dernier relayeur. Ça s'est mal passé en individuel pour nous, donc on voulait se rattraper en relais. Le chrono est aussi là, ça nous donne de bonnes perspectives pour Budapest (les Championnats du monde 2023) et Paris. Ce soir (dimanche), j'ai eu juste à finir le boulot, le mérite revient aux gars. Je suis là depuis 2010 avec le relais, on se doit d'être une équipe capable de ramener des médailles, même si la concurrence sera évidemment plus forte aux Mondiaux et aux JO. On est sur la bonne voie. Et faire les JO à la maison sans médaille, c'est impossible ! »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.