Carnet noir : Alex Quiñonez a été assassiné

Carnet noir : Alex Quiñonez a été assassiné©Media365

Guillaume Issner, Media365, publié le samedi 23 octobre 2021 à 12h15

Le sprinteur équatorien Alex Quiñonez, médaillé de bronze du 200m aux Mondiaux 2019, a été tué par balles à 32 ans vendredi soir au nord-ouest de Guayaquil, ville où il résidait. Une profonde tristesse pour le monde de l'athlétisme et le sport équatorien.



Le monde de l'athlétisme est une nouvelle fois en deuil. Un peu plus d'une semaine après le décès de la Kényane Agnès Tirop quatrième du 5000m aux JO de Tokyo, l'Equatorien Alex Quiñonez a perdu la vie à 32 ans. Le sprinteur, spécialiste du 200m et finaliste de la distance aux Jeux Olympiques de Londres où il a terminé septième, a été tué par balles vendredi soir selon les médias locaux dans le quartier de Colinas de la Florida, situé au nord-ouest de Guayaquil où il résidait. Il se trouvait avec son ami et chanteur Jojairo Arcalla, également décédé sous les balles des assaillants qui sont toujours en fuite et recherchés par les forces de police. Le décès d'Alex Quiñonez a été confirmé aux alentours de 5h (heure française) ce samedi matin par Roberto Ibañez, président de la fédération sportive de la province du Guayas.

Quayaquil en état d'urgence

« Mon cœur est totalement brisé, je ne trouve pas de mots pour décrire le vide que je ressens. Je ne peux pas croire jusqu'à quand nous continuerons à vivre avec tant de mal et d'insécurité », écrit-il sur Twitter en faisant référence à la forte hausse de la criminalité à Guayaquil. Une dangerosité préoccupante qui a poussé le président équatorien Guillermo Lasso à décréter l'état d'urgence lundi 18 octobre. « Repose en paix cher Alex, tu me manqueras pour le reste de ma vie », conclut-il. La dernière grande performance d'Alex Quiñonez sur la piste a été une médaille de bronze décrochée en 2019 à l'occasion des Mondiaux de Doha. Il s'était qualifié pour les JO de Tokyo mais n'a pas pu y participer en raison d'une suspension d'un an qui lui a été infligée pour avoir manqué trois tests anti-dopage.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.