Serena ne fait pas de cadeaux

L'Américaine a encore dominé Victoria Azarenka.

L'Américaine a encore dominé Victoria Azarenka.

Pour la cinquième fois en autant de confrontations cette saison, Serena Williams a dominé Victoria Azarenka (6-4, 6-3), et se qualifie haut la main pour les demi-finales du Masters. La n°1 mondiale, elle, jouera sa qualification vendredi contre Na Li qui a disposé d’Angelique Kerber (6-4, 6-3). Dans l’autre poule, Samantha Stosur affronte Sara Errani. 

Si elle veut gagner le Masters, Victoria Azarenka risque de devoir vaincre Serena Williams en finale dimanche. Et cette perspective a de quoi faire peur à la n°1 mondiale, qui n’y arrive absolument pas contre l’Américaine. La preuve avec cette nouvelle défaite assez sèche (6-4, 6-3), en phase de poules, la neuvième de suite pour la Biélorusse face à celle que beaucoup considèrent comme la meilleure joueuse du monde. Cette année, Azarenka s’était inclinée face à Serena à Madrid, Wimbledon, aux Jeux Olympiques et à l’US Open, soit à chaque fois en demi-finale ou en finale d’un grand rendez-vous. Statistique incroyable, la lauréate de l’Open d’Australie a perdu plus de matches cette année contre Williams (5 défaites, 0 victoire) que face à l’ensemble des autres du circuit (4 défaites, 66 victoires).

Cette fois, Azarenka avait quelques circonstances atténuantes. Le fait d’avoir passé plus de trois heures sur le court pour vaincre Angelique Kerber mercredi soir d’une part, ou encore le format de la compétition, d’autre part, qui lui imposait quoi qu’il arrive un match décisif contre Na Li vendredi. A l’orgueil, la protégée de Sam Sumyk a pourtant démarré la rencontre pied au plancher. Agressive, Azarenka s’est efforcée de jouer fort et long, plein axe, pour donner le moins de marge de manœuvre possible à la cadette des Williams. Si l’Américaine a réussi le plus de coups gagnants (19 à 7 dans la première manche), la tactique a fonctionné pendant sept jeux de haut niveau. Jusqu’à ce qu’Azarenka doive chercher son second souffle. Un break concédé (5-3), un débreak rageur (5-4) mais un autre break fatal dans la foulée (6-4)... La Biélorusse a laissé filer cette première manche.

Dès lors, on pouvait penser que la rencontre était pliée, qu’Azarenka allait s’économiser en vue de la suite des hostilités. C’est peut-être ce qui pourrait expliquer le début de seconde manche catastrophique de… Serena Williams. L’Américaine a quasiment "offert" deux breaks d’avance (3-0) à sa rivale, avant de se réveiller sur un point fulgurant : une amortie somptueuse, qu’Azarenka pensait gagnante au point de ne pas se replacer, mais que Williams est allée arracher au prix d’une superbe course vers l’avant. La n°3 mondiale était relancée, son adversaire dépitée. Et les jeux ont défilé contre une Azarenka qui a fini par payer sa faiblesse au service pour une joueuse de son rang. La Biélorusse jouera sa place en demi-finale contre Na Li, avec en perspective un probable affrontement avec Maria Sharapova, pendant que Serena aura le privilège de se reposer, après trois rencontres rondement menées. Un tableau idyllique pour l’Américaine, et une prémonition. "Je sens que je vais retrouver Vika en finale." Azarenka peut déjà trembler.

Pariez sur le Tennis avec PMU.fr, jusqu’à 170 euros offerts !

en images
La terre a tremblé Comme un Roc Appliqué Djokovic fan de Monaco Tsonga passe l'obstacle