Bartoli s'ouvre la voie

Marion Bartoli n'a pas tremblé face à Kristina Mladenovic. (Reuters)

Opposée à Kristina Mladenovic pour un duel 100% français, Marion Bartoli a fait respecter la logique en s'imposant en deux manches (6-2, 6-4). La n°1 tricolore s'est donc qualifiée pour les huitièmes de finale, son meilleur résultat à New York.

La n°1 française, qui émarge aussi au 11e rang de la hiérarchie mondiale, n’est pas décidée, à 27 ans, à céder sa place. Marion Bartoli passait au révélateur ce vendredi lors du troisième tour de l’US Open où se dressait sur sa route Kristina Mladenovic, le grand espoir du tennis français censé prendre dans un avenir proche la relève de l’Auvergnate. Mais la championne du monde juniors 2009, pas épargnée par les blessures depuis son passage chez les professionnelles, a encore du travail devant elle avant de reléguer Bartoli au rang de has been. Ses deux premières victoires glanées dans un Grand Chelem à sa huitième participation cette semaine à New York, et surtout celle du deuxième tour face à Pavluychenkova (6-1, 6-2), avaient fait naître des attentes à l’heure de croiser pour la première fois sur un court sa chef de file.

Mais une fois face à son aînée de huit ans, Mladenovic n’a pas su faire l’étalage de son talent. Dotée d’un service et d’un coup droit puissant, "Kiki" a beaucoup trop arrosé pour espérer battre une joueuse du pedigree de Bartoli. Trop impatiente dans l’échange, elle a commis la bagatelle de 32 fautes directes et une heure et demie. Avec 23 coups gagnants sa balance fut largement déficitaire et Bartoli, sans avoir à forcer son talent, a ramassé les points. La première manche vite bouclée (6-2), l’Auvergnate, passée tout près de l’élimination au tour précédent, a serré le jeu quand il le fallait dans la seconde manche en faisant preuve d’autorité (6-4).

La passation de pouvoir attendra. Si Mladenovic a montré de belles promesses cette semaine, c’est Bartoli qui poursuit sa route dans le dernier Majeur de l’année. "J’ai bien joué sur les points importants. Je pense aussi que l’expérience a joué, notamment sur les jeux accrochés, a commenté la vainqueur devant les caméras d'Eurosport avant de glisser des petits mots encourageants à l'endroit de sa compatriote. Elle a beaucoup de potentiel. Je pense qu’elle va aller très loin." Eliminée au deuxième tour de l’US Open ces trois dernières années, Bartoli y disputera dans deux jours son troisième huitième de finale après ceux de 2007 et 2008. Jamais elle n’a franchi le cap, la levée américaine demeurant la seule où elle n’a jamais atteint les quarts de finale. Il n’est jamais trop tard.

Pariez sur le Tennis avec PMU.fr, jusqu’à 170 euros offerts !

Les chiffres clés
Le Sport sur votre mobile