Leçon de tango pour l'Allemagne

Critiquée après son élimination en demi-finale du dernier Euro, l’Allemagne devra patienter pour faire taire ses détracteurs. Mercredi soir à Francfort, en match amical, la Mannschaft s’est inclinée face à l’Argentine (1-3), dans un remake du quart de finale de la Coupe du monde 2010 remporté par les Allemands. Lionel Messi, capitaine de l’Albiceleste, a raté un penalty avant de marquer le deuxième but de son équipe.

Ce n’est pas ce genre de rencontres qui va arracher un sourire au peu expressif Joachim Löw. Très critiqué pour ses choix tactiques lors de la demi-finale du dernier Euro perdue contre l’Italie, le sélectionneur allemand a raté l’occasion de regagner un peu de crédit auprès des supporters de la Mannschaft. En match amical, mercredi soir à Francfort, son équipe s’est nettement inclinée face à l’Argentine (1-3), dans un remake du quart de finale de la Coupe du monde 2010 qui avait pris une tout autre tournure (4-0).

Il faut dire que l’Allemagne s’est rapidement retrouvée en infériorité, après l’expulsion du gardien de Mönchengladbach, Ron-Robert Zieler, pour une faute sur Sosa (30e). Auparavant, la Mannschaft, privée de Schweinsteiger, Gomez et Podolski, mais organisée en 4-2-3-1 avec Özil, Müller et Reus derrière Klose, avait globalement fait jeu égal, mais sans afficher une maîtrise extraordinaire, avec les coéquipiers de Lionel Messi. Et il a fallu un gros raté de Sami Khedira, qui a complètement déchiré son dégagement sur un corner argentin, pour assister à l’ouverture du score (0-1, 45e).

Le coup de canon de Di Maria

C’est en seconde période, avec l’entrée d’Agüero à la place de Sosa, que l’Argentine a passé la vitesse supérieure. Et l’arrière garde allemande Badstuber-Höwedes, qui avait déjà souffert durant le premier acte, a commencé à prendre l’eau. S’il a raté son penalty en première période, stoppé par Ter Stegen, Messi, décidément bien plus inspiré depuis qu’il porte le brassard en sélection, s’est bien rattrapé en reprenant victorieusement un caviar d’Higuain (0-2, 52e). Et c’est ensuite Di Maria, d’un coup de canon de 35 mètres, qui a aggravé le score (0-3, 73e). Lequel aurait même pu être important si le piqué de Messi (65e) ou la frappe d’Higuain (86e) avaient fait mouche.

Et l’Allemagne dans tout ça ? Un petit rythme et des frappes lointaines, signées Reus sur le poteau (49e), Khedira (55e) ou Schurrle (68e). Un éclair de Götze, à peine entré en jeu, et un bon centre du joueur de Dortmund sur le crâne d’Höwedes (1-3, 81e) ont permis à la Mannschaft de sauver l’honneur en fin de match. Mais les hommes de Löw seront surtout attendus dans les éliminatoires de la Coupe du monde, où ils devront notamment batailler avec la Suède et l’Irlande. L’Argentine, à l’inverse, a confirmé après sa victoire face à un Brésil rajeuni en juin (4-3, triplé de Messi) qu’elle était bien en train de trouver ses marques à deux ans du Mondial.

Pariez sur le football avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !

Le Sport sur votre mobile
en images
La réponse de Giroud Liverpool n'oublie pas Hillsborough L'essai du Barça Deux mois Arsenal a eu chaud
à lire aussi