Dopage : De l'espoir pour Halep ?

Dopage : De l'espoir pour Halep ?©Panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le mardi 06 décembre 2022 à 16h08

Suspendue provisoirement suite à un contrôle positif à un produit interdit durant l'US Open, Simona Halep pourrait voir sa suspension être levée si elle apporte la preuve qu'elle a ingéré un produit contaminé sans le savoir.


Depuis le 21 octobre et l'annonce de sa suspension provisoire suite à un contrôle positif au Roxadustat, un produit interdit, durant l'US Open, Simona Halep s'est montrée plutôt discrète. La joueuse roumaine de 31 ans, choquée, a d'abord nié toute volonté de triche, puis ses messages sur les réseaux sociaux se sont limités à une photo d'un temple grec publiée il y a quatre jours, et d'un sapin de Noël lundi. La tenniswoman ne sait pas encore quand elle pourra rejouer en compétition, elle qui risque jusqu'à quatre ans de suspension, mais elle a sans doute retrouvé un peu de moral en lisant les propos de Cristian Jura, l'une des juges (roumaines) du Tribunal arbitral du Sport, relayés par le site roumain ProSport. « Il semble que la méthode par laquelle le Roxadustat est entré dans le corps de l'athlète a été identifiée, à savoir en ingérant un complément alimentaire contaminé. Un produit contaminé est un produit qui contient une substance interdite, sans que cela soit précisé sur l'étiquette du produit ou dans les informations accessibles par une recherche raisonnable sur Internet. Sur le plan procédural, il y a plusieurs étapes. D'abord, il y a une audience préliminaire devant l'Agence internationale de l'intégrité du tennis. A ce stade, il est possible de lever la suspension provisoire de l'athlète, en tenant compte de la preuve qu'elle a ingéré un supplément contaminé. Mais je voudrais apporter une précision importante. Tout comme il est possible de lever la suspension provisoire, elle peut aussi être maintenue, cela dépend beaucoup des preuves. »

Halep comme Farah ?

Simona Halep va donc devoir apporter la preuve qu'elle a ingéré sans le vouloir un produit contaminé. Pas simple... Mais la suite de sa carrière en dépend. L'ancienne gagnante de Roland-Garros et Wimbledon peut espérer suivre les traces de l'ancien n°1 mondial de double Robert Farah, qui avait été suspendu fin 2019 suite un contrôle positif à la boldénone, mais avait été blanchi car il avait réussi à prouver que la contamination venait de la viande qu'il avait consommée en Colombie, où cette substance est souvent utilisée pour stimuler la croissance du bœuf.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.