Djokovic aussi privé de Roland-Garros ?

Djokovic aussi privé de Roland-Garros ?©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le lundi 17 janvier 2022 à 10h53

Expulsé d'Australie dimanche, Novak Djokovic, non-vacciné contre le Covid-19, pourrait également renoncer à Roland-Garros, après l'adoption du pass vaccinal en France.



Quelques heures après l'annonce de l'expulsion d'Australie de Novak Djokovic, dont le visa avait été annulé pour la deuxième fois et qui a vu son appel rejeté à l'unanimité par les trois juges de la Cour fédérale australienne réunis dimanche, et qui a aussi été interdit de territoire pendant trois ans, la Fédération française de tennis a salué, par la voix de son président Gilles Moretton, un "immense champion", et semblé ouvrir la porte à une participation du numéro un mondial à l'édition 2022 de Roland-Garros, programmée du 22 mai au 5 juin. Et ce même s'il n'est pas vacciné contre le Covid-19.

La ministre rétropédale

"Nos équipes travaillent en collaboration avec les autorités publiques, qui préciseront en temps utile les règles relatives à l'accueil des sportifs étrangers non vaccinés pour notre tournoi", a ainsi déclaré le patron de la FFT dans un entretien accordé à l'AFP. Une confirmation des propos préalablement tenus par la ministre des Sports, Roxana Maracineanu, qui avait notamment évoqué la possibilité d'une bulle sanitaire. Sauf que depuis, le Parlement a adopté, dimanche, le pass vaccinal. Et la ministre a donc rétropédalé dans la soirée sur Twitter.


"Le pass vaccinal a été adopté, a ainsi écrit l'ancienne nageuse. Dès que la loi sera promulguée, il deviendra obligatoire pour entrer dans les ERP (établissements recevant du public, ndlr) déjà soumis au pass sanitaire (stade, théâtre ou salon) pour l'ensemble des spectateurs, des pratiquants, des professionnels français ou étrangers. Merci au mouvement sportif pour le travail de conviction auprès des derniers rares non vaccinés. Nous travaillerons ensemble à préserver les compétitions et à se faire les ambassadeurs de ces mesures au niveau international." Une mesure qui pourrait donc empêcher le Serbe, s'il refuse toujours le vaccin, de briguer un 21e sacre du Grand Chelem record à Paris...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.