Andrianjafitrimo à Roland, "c'est que du bonheur"

Andrianjafitrimo à Roland, "c'est que du bonheur"©Media365

Paul Rouget : publié le mercredi 23 septembre 2020 à 12h24

Battue d'entrée l'an dernier au premier tour des qualifications de Roland-Garros, la jeune Française Tessah Andrianjafitrimo (21 ans) a cette fois réussi ses débuts, renversant une situation bien mal embarquée. 

Un souvenir douloureux. Opposée à Rebecca Marino l'an dernier au premier tour des qualifications de Roland-Garros, Tessah Andrianjafitrimo avait mené un set à zéro face à la Canadienne, avant d'obtenir deux balles de match à 5-4 dans la troisième et dernière manche. Mais elle s'était finalement inclinée (6-7, 6-4, 7-5). La jeune Montpelliéraine (21 ans) ne voulait évidemment pas revivre pareille mésaventure cette année. Sauf qu'elle était bien mal embarquée mardi contre l'Espagnole Parrizas-Diaz (225e), qui s'est adjugée le premier set. La 265e joueuse mondiale est cette fois parvenue à inverser la vapeur, et à finalement s'imposer, au bout d'un combat de 2h22 (3-6, 7-5, 6-3). 


"Je suis hyper, hyper contente d'avoir gagné ! La dernière fois que j'ai gagné un match à "Roland", c'était déjà au premier tour des qualifs, je devais avoir 15 ans. En 2016, j'ai même pris 6/0, 6/0... Donc je suis soulagée de m'en être sortie cette année. L'an dernier, j'avais perdu avec deux balles de match. Là, c'est que du bonheur, a-t-elle ensuite déclaré rapporte le site de la FFT. Je mène 3-0 dans le troisième. L'an dernier, je menais 5-0 avant de perdre. Tout m'est revenu et j'avais peur de cramper, comme l'an passé. C'était un match... de tension. C'était surtout une bagarre contre moi-même. Les enjeux et tout ce que j'ai vécu ici m'ont hanté. Je suis contente car j'ai réussi à surpasser ça. Et en plus il y a la victoire derrière." Celle qui est retournée s'entraîner avec son père espère maintenant confirmer au deuxième tour des qualifications, face à la Chinoise Xinyu Wang (145e).  

Vos réactions doivent respecter nos CGU.