ATP : Pas de Bercy pour Monfils, qui met un terme à sa saison

ATP : Pas de Bercy pour Monfils, qui met un terme à sa saison©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le mardi 27 octobre 2020 à 15h33

Encore sorti d'entrée, lundi soir à Vienne, Gaël Monfils a annoncé mardi qu'il avait décidé de mettre un terme à sa saison. Il ne disputera donc pas Bercy.



[Mise à jour ]

Pas de Bercy pour Gaël Monfils (34 ans), qui arrête sa saison. « C'est ma fin de saison, je ne viendrai pas à Paris. » Révélant au passage qu'il se sent prêt à jouer « jusqu'à 38 ou 40 ans », le Français a annoncé mardi sur Twitch lors d'une conférence de presse face à quatre journalistes spécialistes qu'il avait décidé de ne plus jouer de cette année 2020 qui avait débuté en fanfare pour lui mais a tourné au néant depuis la reprise. Un trou noir que l'intéressé estime dû à un manque de confiance. Il a donc préféré zapper et Bercy et toute la fin de saison, lui qui avait atteint les quarts de finale à Paris l'an dernier pour son retour sur la compétition après trois ans d'absence. « La Monf' » souhaite notamment faire le vide et passer du temps avec sa compagne Elina Svitolina, avec également à l'esprit de « couper cette spirale négative » (« Les défaites, sincèrement, on s'en fiche, deux, trois, quatre, six, dix, on s'en fiche ! Le plus important, c'est de couper la spirale »), notamment au service, un domaine dans lequel il s'estimait désastreux ces derniers temps. « En un set, j'ai fait 25 doubles-fautes (sic), c'est d'une difficulté, je crois que vous ne vous rendez même pas compte. Et j'ai quand même commencé par une double-faute de six mètres en slice, c'est dire la psychose... Tu te crispes forcément dans tout, et quand tu n'as pas de confiance, c'est un cercle vicieux (...) C'est très dur pour moi de prendre du plaisir, je n'ai pas de bonnes sensations. C'est dur et il y a beaucoup de tristesse qui s'échappe en moi. Le confinement m'a éteint, je suis revenu sans avoir énormément de confiance je pense qu'il m'a fait beaucoup de mal, je n'ai pas réussi à m'adapter, à faire les bons choix sur mon retour. »

Deux titres coup sur coup, une défaite aux portes d'une nouvelle finale, face à Novak Djokovic en passant tout près de l'exploit face au numéro 1 mondial, l'interruption de la saison et puis... plus rien du tout. Depuis le confinement, la lumière s'est éteinte pour Gaël Monfils, propulsé dans un trou noir dont il n'arrive plus à s'extirper. Lundi, à Vienne, pour son premier match depuis son élimination d'entrée à Roland-Garros face à Bublik, le numéro 1 français a poursuivi sa traversée du désert face à Pablo Carreno-Busta. Touché au cou cette fois, « La Monf' » n'est même pas allé au terme du match. Mais au moment où il a jeté l'éponge contre l'Espagnol (6-1, 2-0 en faveur du 15eme mondial), le Parisien semblait encore promis à une correction en règles. Depuis la reprise, Monfils, si flamboyant en début d'année, n'a donc toujours pas gagné un match (quatre matchs, quatre défaites). Ejecté du Top 10 (il occupe aujourd'hui la 11eme place au classement ATP), il n'est plus que l'ombre de celui qui semblait partie avant que la pandémie de Covid-19 ne vienne couper l'élan de tous les joueurs, mais en particulier le sien, pour réaliser LA saison de sa vie. Avec un titre à Montpellier, un autre à Rotterdam une semaine plus tard et ces trois fameuses balles de match gâchées face à Djokovic à Dubaï lors de ce même mois de février monstrueux pour lui alors qu'il avait le meilleur joueur du moment à portée de fusil.

Monfils en reste là

A l'arrivée, le long break n'aura eu qu'un seul effet positif sur Monfils : il est devenu un expert d'Internet et en particulier de la plateforme de streaming vidéo en direct Twitch. Confiné, le compagnon d'Elina Svitolina avait ainsi fait le bonheur de ses fans en faisant partager son quotidien et notamment ses parties de console endiablées ainsi qu'en interviewant d'autres joueurs du circuit. C'est même à l'ancien numéro 6 mondial que le président de la FFT Bernard Giudicelli avait révélé que Roland-Garros aurait bien lieu en dépit du contexte sanitaire. Et c'est évidemment par le biais de son nouveau moyen d'expression préféré que Monfils est revenu mardi après-midi sur ses déboires du moment, et qu'il a annoncé qu'il reprendrait la compétition en 2021. « Beaucoup de questions doivent se poser, beaucoup de réponses vont être apportées », avait teasé le joueur dès lundi soir après sa quatrième défaite de suite au premier tour.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.