ATP : Djokovic et Vajda, c'est fini

ATP : Djokovic et Vajda, c'est fini©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mardi 01 mars 2022 à 22h05

La collaboration historique entre Novak Djokovic et Marian Vajda est terminée, après quinze ans de binôme. C'est une nouvelle page qui se tourne pour le nouveau n°2 mondial, dont le début d'année est décidément difficile.



Les temps sont bien chamboulés pour Novak Djokovic. N°2 mondial depuis lundi - destitué par Daniil Medvedev -, interdit de participer à l'Open d'Australie à cause de son absence de vaccin contre le Covid, ce qui pourrait aussi l'empêcher de participer à Roland-Garros et Wimbledon (et à une autre majorité de tournois), le Serbe se sépare de son coach historique Marian Vajda. Selon les informations de Tennis Majors, l'accord a eu lieu après le Masters du mois de novembre à Turin, où Novak Djokovic avait été battu en demi-finales par Alexander Zverev (futur vainqueur en finale face à Daniil Medvedev). Bientôt âgé de 57 ans, l'entraîneur veut passer plus de temps avec sa famille. Depuis 2019, déjà, il avait pris un peu de recul au bénéfice de Goran Ivanisevic.

Vajda : "Je ne comprends toujours pas pourquoi ils lui ont fait ça"

Absent en Australie puis la semaine passée à Dubai, où Novak Djokovic effectuait enfin ses grands débuts cette saison, Vajda a été associé à chacun des 20 titres du Grand Chelem remportés par son poulain. Aucun autre changement n'est prévu dans l'équipe rapprochée du joueur, où sont donc également maintenus les physiothérapeutes Ulises Badio et Miljan Amanovic ainsi que le coach sportif Marco Panichi.


Après le fameux feuilleton australien, Vajda prévenait encore des dommages à long terme sur Novak Djokovic (pour Sport Klub) : "Je ne comprends toujours pas pourquoi ils lui ont fait ça. C'était une mauvaise et injuste décision, basée sur l'hypothèse qu'il pourrait faire ou influencer quelque chose qui n'est pas encore arrivé. Il est clair que ça l'a touché mentalement. Il sera longtemps blessé, ce sera difficile de l'enlever de sa tête."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.