Mondiaux : J. Boe conserve sa couronne en poursuite, les Bleus largués

Mondiaux : J. Boe conserve sa couronne en poursuite, les Bleus largués ©Icon Sport, Media365

Faraj Benlahoucine, Media365, publié le dimanche 11 février 2024 à 18h35

Johannes Boe a conservé son titre de champion du monde de biathlon en poursuite ce dimanche à Nove Mesto. Comme la veille lors du sprint, la Norvège s'est accaparée les trois premières places. Les Français n'ont pas été dans le coup.


Au lendemain du triplé norvégien aux Mondiaux de biathlon sur le sprint, la poursuite a livré un scénario identique. La nation dominante de la discipline s'est une nouvelle fois accaparée le podium. Le classement de la veille a certes aidé. Néanmoins, la supériorité des Scandinaves est incontestable. Johannes Boe, tenant du titre, a maté la concurrence ce dimanche. Son avance a été telle qu'il a pris le temps de s'arrêter devant la ligne d'arrivée pour communier avec le public avant de conclure sa course. Si rapide sur les skis, il a aisément rattrapé ses trois fautes au tir.

Johannes Boe devance le champion du monde du sprint, Sturla Holm Laegreid. Médaillé de bronze ce samedi, leur compatriote Vetle Christiansen a hérité de la même récompense. Pourtant en début de course, Eric Perrot lui était passé devant après le premier pas de tir. Mais par la suite, le Français a craqué. Le premier Tricolore, Fabien Claude, s'est classé 10eme. Une belle performance pour celui qui a donc réalisé, et de loin, une bien meilleure course que ses compatriotes Eric Perrot, Quentin Fillon-Maillet et Emilien Jacquelin, tous les trois dans le top 10 au départ.

Prochaine étape, l'individuel mercredi

Au rayon individuel, Johannes Boe a gagné ce dimanche un 18eme titre de champion du monde à 30 ans. Sur un plan collectif il a grandement contribué à ce huitième podium 100% norvégien de la saison. Un scénario que l'on risque de voir se reproduire lors de ces Mondiaux à Nove Mesto (République Tchèque). Ce mercredi, l'individuel sera au menu des biathlètes. Une discipline dont le champion en titre se nomme sans réelle surprise Johannes Boe.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.