Biathlon - Jacquelin : « Tout revient à la normale »

Biathlon - Jacquelin : « Tout revient à la normale » ©Media365

Marie Mahé, Media365, publié le samedi 02 décembre 2023 à 14h00

De retour à la compétition cette saison, après avoir stoppé assez tôt son exercice précédent, Emilien Jacquelin a tiré un premier bilan positif.



Emilien Jacquelin semble avoir laissé ses vieux démons de l'hiver dernier très loin derrière lui. C'est ce que le Dauphinois a confié lui-même, en ce début de saison de Coupe du monde masculine de biathlon. Le principal intéressé s'est d'ores et déjà rassuré, tout en ayant également retrouvé du plaisir, sur ses skis, du côté d'Östersund en Suède, pour son grand retour, après avoir stoppé le dernier exercice à l'issue des derniers championnats du monde, qui s'étaient déroulés du côté d'Oberhof en Allemagne. Pourtant, la semaine dernière, au moment de prendre la direction de ce site d'accueil de la première étape de la Coupe du monde, le Tricolore ressentait encore une petite appréhension. C'est ce qu'il a confié à Nordic Magazine, ce jeudi après-midi, après le podium décroché à l'occasion du relais : « En ayant terminé la saison dès février avec des dernières semaines où je perdais des repères mentaux, je voulais savoir où j'en étais et ce que j'étais capable de jouer concrètement : un top 30, un top 20, un top 10, un top 3 ou la gagne. »

Jacquelin : "Je savais que cela allait me prendre du temps"

En trois courses déjà disputées, dont une seule en individuel, et en amont du premier sprint de l'hiver, le principal intéressé manque encore, malgré tout, de certaines réponses : « Cela dépend de mon niveau de ski et de l'état d'esprit que je peux avoir au tir. C'est ce qui fait la différence pour créer une dynamique positive. Je savais que cela allait me prendre du temps, mais j'accepte le chemin. » Malgré tout, Emilien Jacquelin tire un premier bilan positif : « Je pense avoir déjà répondu à beaucoup de mes questions sur mes capacités physiques et l'état d'esprit dans lequel j'aborde les courses. Ça n'a rien à voir avec l'an dernier, tout revient à la normale, mais il faut encore retrouver ce naturel et cette conviction que je peux aller chercher une gagne. Les ingrédients sont là et, maintenant, il n'y a plus qu'à faire. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.