Judo : Maret arrête sa carrière

Judo : Maret arrête sa carrière©Panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, Media365, publié le vendredi 11 mars 2022 à 10h34

Cyrille Maret (34 ans) a annoncé jeudi qu'il mettait un terme à sa carrière. Le Dijonnais avait décroché la médaille de bronze des Jeux de Rio en 2016. En revanche, un accident de scooter l'avait privé de ceux de Tokyo, auxquels il espérait pourtant participer.


"Un peu compliqué certes, mais j'ai envie d'annoncer officiellement que j'ai décidé de mettre un terme à ma carrière de sportif de haut niveau. Comme toutes les bonnes choses, elles ont une fin, et c'est aujourd'hui. Je décide d'arrêter toutes les compétitions internationales." L'un des plus beaux palmarès du judo français (parmi les Tricolores encore en activité) tire sa révérence. Cyrille Maret (34 ans) stoppe en effet sa carrière. Le judoka dijonnais passé par le club de Boulogne-Billancourt a annoncé ce jeudi dans une interview publiée par la Fédération française de son sport qu'il tournait le dos à vingt ans d'une carrière au plus haut niveau. Une trajectoire qui a notamment permis au coéquipier de Teddy Riner en équipe de France de décrocher une médaille de bronze lors des Jeux Olympiques de Rio en 2016. Maret a également brillé lors du Paris Grand Slam, qu'il a remporté à trois reprises. C'est d'ailleurs sur le tatami de l'Accor Arena en février dernier que celui qui a également été licencié dans les clubs de Levallois et du Blanc-Mesnil s'était offert un dernier bain de foule conjuguée à une dernière grande émotion. Devenu promoteur immobilier chez Harvey Family en septembre dernier, le médaillé de bronze de Rio en -100kg, savait déjà au fond de lui qu'il ne repartirait pas pour une saison de plus, que les Jeux de Paris 2024 se profilent à grands pas ou non.

Maret rêvait en vain de disputer les Jeux de Tokyo

En revanche, le champion du monde juniors aux côtés de Riner en 2006 aurait aimé être de la partie à Tokyo l'été dernier. Un accident de scooter, survenu en octobre 2020, en a décidé autrement, même si l'intéressé est certain qu'il aurait au moins pu être retenu pour disputer l'épreuve par équipes mixtes. Quatre fois troisième aux Championnats d'Europe, trois fois deuxième et une fois troisième par équipes aux Championnats du monde, le judoka qui défendait encore les couleurs de Sainte-Geneviève, son dernier club, en décembre dernier lors de l'Europa Cup (médaille d'argent à l'arrivée), regrette de terminer sa carrière sans le moindre titre individuel dans un grand rendez-vous. "Mais je suis le seul fautif", nuance dans L'Equipe Maret, qui garde notamment en travers de la gorge ces deux finales européennes perdues en 2017 et 2018. "Je mène et je commets une erreur à chaque fois", regrette le Bourguignon. Deux échecs qui lui font dire qu'il "(a) sans doute un palmarès en adéquation avec ce que j'étais capable de faire." Un sacré palmarès néanmoins.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.