Boxe : Goulamirian s'impose face à Egorov et reste champion du monde WBA des lourds-légers

Boxe : Goulamirian s'impose face à Egorov et reste champion du monde WBA des lourds-légers©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le samedi 19 novembre 2022 à 23h41

Après un début de combat compliqué, Arsen Goulamirian a su prendre la mesure d'Aleksei Egorov pour défendre victorieusement sa ceinture de champion du monde WBA des lourds-légers sur décision unanime des juges.



Arsen Goulamirian n'a pas attendu 1057 jours en vain ! Près de trois ans après avoir pris le meilleur sur Constantin Bejenaru pour défendre une troisième fois sa ceinture de champion du monde WBA des lourds-légers, le natif d'Erevan a fait vibrer La Palestre, au Cannet. Dans un combat initialement prévu le 10 décembre dernier à Ekaterinbourg mais reporté en raison d'une infection par le coronavirus, « Feroz » a enfin pu en découdre avec son challenger officiel Aleksei Egorov. Visiblement détendu malgré l'enjeu de ce combat, le Russe a démarré tambour battant, faisant parler la vitesse de son bras gauche pour placer des coups bien sentis. S'il a su faire la course en tête dans l'esprit des juges lors des premières reprises, le boxeur de 31 ans n'a toutefois pas fait vaciller Arsen Goulamirian. Après trois ans sans combattre, le Franco-Arménien a pris le temps de trouver son rythme et c'est au bout de six reprises qu'il a commencé à apposer sa marque que ce combat. C'est toutefois dans la huitième que la tendance s'est très nettement inversée.

Goulamirian a progressivement haussé le ton

Parvenant à placer plusieurs enchaînements mais également des uppercuts, Arsen Goulamirian a fait reculer un Aleksei Egorov qui a perdu de sa superbe et l'appréciation des juges. Aux deux-tiers du combat, selon les indiscrétions du bord de ring, c'est « Feroz » qui faisait la course en tête. Dos au mur, le Russe a tenté de répliquer mais ses coups ont manqué de tranchant et de force pour sérieusement mettre en difficulté le tenant de la ceinture mondiale. Plus les reprises sont passées, plus l'issue du combat est devenue limpide. Devant un public acquis à sa cause, Arsen Goulamirian n'a pas su conserver son habitude de conclure avant la limite, défendant son titre sur douze rounds pour la première fois. A l'unanimité des trois juges (117-111, 117-111, 116-112), « Feroz » conserve sa ceinture de champion du monde WBA des lourds-légers, la défendant avec succès pour la quatrième fois. Un 27eme combat qui s'achève donc sur une 27eme victoire pour le boxeur de 35 ans qui, après tant d'attente, va pouvoir passer à autre chose. Aleksei Egorov, quant à lui, concède sa première défaite à l'occasion de son douzième combat professionnel.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.