Top 14 - Castres/Combezou : " La finalité, c'est la semaine prochaine "

Top 14 - Castres/Combezou : " La finalité, c'est la semaine prochaine "©panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le samedi 18 juin 2022 à 08h45

Après la qualification de son équipe pour la finale du Top 14, le centre (ou ailier) de Castres Thomas Combezou n'a pas caché sa joie, mais se projette déjà sur la finale de la semaine prochaine.


Samedi prochain, contre Montpellier ou Bordeaux-Bègles, Thomas Combezou pourrait remporter son deuxième Bouclier de Brennus avec Castres. Déjà sacré champion de France en 2018 avec le CO, le centre (ou ailier) de 35 ans n'a pas caché sa joie après la qualification pour la finale au détriment de Toulouse (24-18) vendredi à l'Allianz Riviera de Nice : « On va rester humble, il reste encore une marche à franchir pour accéder ce que l'on veut absolument, remporter le titre. On va regarder avec attention demain (samedi) la demi-finale de Bordeaux et de Montpellier et on travaillera en fonction de notre adversaire. Le boulot n'est pas terminé. La finalité, c'est la semaine prochaine », a confié l'ancien Clermontois en zone mixte, selon des propos relayés par l'AFP.

Combezou : "On savait que ça allait être très dur les 20 premières minutes"

Au terme d'un match à rebondissements, où Toulouse était en tête à la mi-temps (9-10), puis à un peu plus de dix minutes de la fin (16-18), Castres n'a rien lâché, à l'image de la saison du CO, selon Combezou. « Cette demi-finale a été un match âpre, serré. On n'a rien lâché, on savait qu'il fallait beaucoup travailler et qu'à un moment ou un autre ça pouvait céder en notre faveur. On était conscient qu'ils allaient mettre le pied au plancher d'entrée. On l'avait vu la semaine dernière face à La Rochelle (en barrage). On savait que ça allait être très dur les 20 premières minutes, mais que si on était dans le match à la mi-temps et en début de deuxième mi-temps, on avait la possibilité de les faire douter et de les mettre dans le dur. On n'a pas lâché, on n'a pas baissé les têtes et c'est le plus important. » Vendredi prochain au Stade de France, Castres va tenter de remporter son sixième titre de champion de France, après 1949, 1950, 1993, 2013 et 2018, contre Montpellier (victoire 48-17 à domicile, défaite 25-24 à l'extérieur en saison régulière) ou Bordeaux-Bègles (défaite 20-16 à l'extérieur, nul 23-23 à domicile).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.