Top 14 (J16) : Victoire importante du Racing 92 à Toulouse

Top 14 (J16) : Victoire importante du Racing 92 à Toulouse©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le samedi 29 janvier 2022 à 22h53

Profitant d'une équipe de Toulouse qui manquait de rythme, le Racing 92 s'est imposé sur la pelouse du Stade Ernest-Wallon (15-20) et se rapproche du Top 6 du classement.



Le Racing 92 savait qu'il y avait un coup à faire. Alors que Toulouse n'a pas joué depuis le 15 janvier prochain et malgré la présence au coup d'envoi d'Antoine Dupont pour la première fois depuis le 11 décembre dernier, le champion de France en titre a concédé sa première défaite de la saison à Ernest-Wallon. Alors que la brume s'est progressivement invitée, le Racing 92 a commencé la rencontre par démontrer la solidité de sa défense. Puis, après avoir laissé passer l'orage du début de match, les Franciliens ont commencé à jouer et à pousser la défense du Stade Toulousain à la faute. Titularisé à la mêlée, Antoine Gibert a débloqué le tableau d'affichage sur pénalité à la 9eme minute à la suite de multiples positions de hors-jeu côté Toulouse. Dans la foulée, Kurtley Beale a eu l'occasion de doubler la mise de quasiment 50 mètres mais l'international australien a manqué la cible. Sollicité après une faute de Charlie Faumuina dans un maul au quart d'heure de jeu, Antoine Gibert n'a pas tremblé malgré un angle loin d'être favorable. Toutefois, avec le Stade Toulousain, il suffit d'une étincelle pour que le feu prenne. Peu après la 20eme minute, Juan Cruz Mallia a réveillé le public d'Ernest-Wallon. Bien décalé par Romain Ntamack, le centre argentin a fait parler sa vitesse et sa technique pour déposer Juan Imhoff sur un cadrage-débordement et aller aplatir.

Taofifenua a su se faire pardonner

Mais le champion de France n'a pas viré en tête, Romain Ntamack manquant la transformation. La fin du premier acte a vu le Racing 92 pousser mais manquer cruellement de réussite. Alors qu'Antoine Gibert a laissé trois points en route, Finn Russell a aplati juste devant la ligne puis, sur la dernière action de la première période, Donovan Taofifenua n'a pas su bonifier un ballon récupéré par son demi d'ouverture. Sur le jeu au pied de l'Ecossais, le jeune ailier francilien a voulu prolonger le ballon au pied avant d'aplatir mais il n'a pas maîtrisé son geste, la balle terminant en ballon mort avec un avantage d'un point pour les Ciel-et-Blanc. Furieux contre lui-même au moment de retrouver les vestiaires, Donovan Taofifenua s'est fait pardonner dès l'entame du deuxième acte. Alors que la défense toulousaine s'est retrouvée hors de position, l'ailier du Racing 92 est allé aplatir en coin le premier essai de sa formation. C'est alors que les Toulousains ont réagi à l'orgueil. Parfaitement décalé par Charlie Faumuina, Santiago Chocobares a profité d'une faille dans le rideau défensif francilien pour s'y engouffrer et aller aplatir. Romain Ntamack ayant réglé la mire, le Stade Toulousain a alors pris les commandes au tableau d'affichage pour la première fois du match... mais ça n'aura tenu que huit minutes.

Machenaud à la rescousse pour assurer au pied

Récupérant la charge de buteur après plusieurs échecs d'Antoine Gibert, Finn Russell n'a pas hésité après une faute toulousaine en mêlée et a redonné la main au Racing 92 qui ne l'a plus lâchée. Laurent Travers a alors lancé pour la première fois sa recrue phare Trevor Nyakane avant de miser sur l'expérience de Maxime Machenaud à la mêlée pour les 20 dernières minutes. Alors que les joueurs d'Ugo Mola ont commencé à montrer des signes de fatigue, les Racingmen ont imposé leur jeu mais deux échecs au pied de Finn Russell n'ont pas permis aux Francilien d'en profiter. Toutefois, Maxime Machenaud a retrouvé ses réflexes de buteur pour ajouter six points dans les cinq dernières minutes et sortir Toulouse du bonus défensif. Toutefois, après avoir cédé en mêlée, le Racing 92 a offert à Romain Ntamack l'opportunité de réduire l'écart. Le buteur international n'a pas tremblé et permet à son équipe de limiter les dégâts grâce au point de bonus défensif. Après sa victoire à domicile à l'aller, le Racing 92 récidive face à Toulouse (15-20) pour revenir provisoirement à hauteur de Clermont. Toulouse, battu pour la troisième fois de suite en championnat, recule au quatrième rang derrière Lyon et Montpellier, avec désormais un retard de douze points sur Bordeaux-Bègles malgré un match en moins.

TOP 14 / 16EME JOURNEE
Samedi 29 janvier 2022
Bordeaux-Bègles - Castres : 23-10
Brive - Biarritz : 33-10
Perpignan - Lyon : 23-28
La Rochelle - Montpellier : 29-23
Toulouse - Racing 92 : 15-20

Dimanche 30 janvier 2022
18h00 : Pau - Clermont
21h05 : Stade Français Paris - Toulon

Vos réactions doivent respecter nos CGU.