Top 14 (J12) : Bayonne reste intouchable à domicile, Toulouse et Bordeaux-Bègles renouent avec la victoire

Top 14 (J12) : Bayonne reste intouchable à domicile, Toulouse et Bordeaux-Bègles renouent avec la victoire©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le samedi 03 décembre 2022 à 19h09

Bayonne a conservé son invincibilité à domicile en dominant Lyon (19-7) quand Toulouse, après trois matchs sans victoire, l'a emporté face à Perpignan (34-13). Bordeaux-Bègles, de son côté, s'est remis la tête à l'endroit en s'imposant contre Brive (33-13).


Bayonne 19-7 Lyon

Au tour du LOU de se casser les dents à Jean-Dauger ! Pour la sixième fois en autant de matchs à domicile cette saison, Bayonne est sorti vainqueur de son duel face à Lyon. Une rencontre que l'Aviron a pris par le bon bout, la récente recrue Martin Bogado ayant conclu victorieusement une percée de Sireli Maqala et un relais de Baptiste Héguy. Après avoir vu Davit Niniashvili sortir sur blessure et être remplacé par Fletcher Smith, le LOU a répliqué par Ethan Dumortier peu après le quart d'heure de jeu. Ce dernier est allé inscrire en coin ce qui restera comme les seuls points rhodaniens dans cette rencontre à l'issue d'une action venant d'une combinaison gagnante entre Baptiste Couilloud et Fletcher Smith. Dans la foulée, Camille Lopez s'est signalé par ce qui apparaît comme sa spécialité cette saison, un drop bien senti à 22 mètres face aux poteaux, son troisième cette saison. Le buteur rhodanien Léo Berdeu, de son côté, a manqué la cible à un peu plus de dix minutes de la pause, atteinte avec un avantage de trois petits points en faveur de l'Aviron Bayonnais. Dès le retour des vestiaires et alors que les conditions météorologiques ont rendu le jeu toujours plus compliqué à construire avec une pluie fine qui s'est abattue sur Jean-Dauger, Xavier Garbajosa a essayé de relancer son équipe en ouvrant son banc mais la réussite n'a pas été au rendez-vous face à une défense basque qui a sorti les barbelés pour rester intouchable sur sa pelouse. En effet, Camille Lopez a creusé l'écart sur pénalité onze minutes après la reprise avant de claquer un quatrième drop cette saison peu après l'heure de jeu. L'ancien demi d'ouverture international a scellé le sort de la rencontre à sept minutes de la sirène, passant une dernière pénalité. Avec cette victoire (19-7), Bayonne revient à la hauteur de Lyon, qui retombe dans ses travers, et de Montpellier au classement du Top 14.

Toulouse 34-13 Perpignan

Les Toulousains devaient se reprendre. Après deux défaites et un match nul lors des trois derniers matchs, disputés sans bon nombre d'internationaux, le club de Haute-Garonne avait la pression avant la réception de Perpignan. L'ouverture du score sur pénalité de Tristan Tedder dès la 3eme minute n'a pas arrangé la situation. Heureusement, le retour de Thomas Ramos à l'arrière et au but a fait du bien, ce dernier égalisant trois minutes plus tard. Le duel de buteurs a repris de plus belle au quart d'heure de jeu, le Toulousain voyant le Perpignanais lui répondre en l'espace de 120 secondes. C'est en toute fin de premier acte que les joueurs d'Ugo Mola ont concrétisé leur ascendant pris dans le jeu. Sur une action initiée par Thomas Ramos et Romain Ntamack, Matthis Lebel a été décalé sur l'aile, faisant parler sa pointe de vitesse pour aplatir le premier essai du match. Toulouse a enfoncé le clou juste avant le retour aux vestiaires, Alexandre Roumat prenant de vitesse la défense catalane sur une pénalité jouée rapidement par Peato Mauvaka. Dès la reprise, Dimitri Delibes a pensé avoir mis son équipe sur le chemin du bonus offensif mais un en-avant de Martin Page Relo a annihilé ses efforts. A peine arrivé, Jack Willis s'est signalé, inscrivant son premier essai en Top 14 dix minutes après le retour sur la pelouse. C'est ce moment que le staff toulousain a choisi pour lancer Antoine Dupont, de retour après avoir vu sa suspension être réduite. Alors que la pluie a fait son apparition, les Perpignanais ont sauvé l'honneur à un quart d'heure du terme de la rencontre. Victor Montgaillard a profité d'une pénalité jouée à la main pour forcer le passage et sortir Toulouse du bonus offensif. A force de pousser pour le reprendre, Toulouse a fait céder la défense de l'USAP, A quatre minutes de la sirène, Romain Ntamack a conclu un contre de 90 mètres lancé par Thomas Ramos et Ange Capuozzo. Un large succès bonifié (34-13) qui permet à Toulouse de reprendre le large avant le match de La Rochelle sur la pelouse du Stade Français Paris. Perpignan, de son côté, perd du terrain dans la course au maintien.

Bordeaux-Bègles 33-13 Brive

En effet, dans le même temps, Bordeaux-Bègles est sorti de sa léthargie. Battu lors de ses deux derniers matchs, le club girondin a profité de la réception de Brive, lanterne rouge du classement, pour faire le plein de confiance avec un succès bonifié. Dos au mur après six défaites de rang, les Corréziens ont démarré tambour battant, ouvrant le score grâce à une pénalité de Nicolas Sanchez dès la 2eme minute. Toutefois, le match a alors subi un coup d'arrêt quand Stuart Olding a dû être évacué sur civière puis transporté à l'hôpital après un violent choc à la tête avec une hanche de Jean-Baptiste Dubié. Après cette très longue interruption, l'UBB a pu recoller au score par l'intermédiaire de la botte de Matthieu Jalibert. Le tournant de la rencontre a été le carton jaune reçu par Julien Delannoy à la 23eme minute, à la suite d'un plaquage haut en retard sur le demi d'ouverture girondin. Trois minutes auront été suffisante à l'UBB pour profiter de cette supériorité numérique. Lancé en force par Matthieu Jalibert en sortie de ruck, Jean-Baptiste Dubié a forcé le passage pour aplatir le premier essai. Nicolas Sanchez a alors réduit l'écart sur pénalité mais le buteur de l'UBB a rétabli l'écart de sept unités à la mi-temps. Cinq minutes après la reprise, c'est Sam Arnold qui a laissé le CAB à quatorze, écopant d'un carton jaune pour un acte d'anti-jeu sur Maxime Lucu. Matthieu Jalibert en a profité pour rajouter trois points. Alors que Brive a ouvert son banc, le numéro 10 girondin y est allé de son essai, profitant de la désorganisation de la défense corrézienne en sortie de touche pour aller aplatir. La fin de match a tourné au cauchemar pour Brive, qui a vu Mahamadou Diaby puis Madosh Tambwe corser l'addition. Toutefois, Bordeaux-Bègles a fini le match à quatorze après le carton jaune reçu par Kane Douglaas pour une faute cynique. Dans la foulée, Mathis Ferté a sauvé l'honneur du CAB, profitant d'un bon mouvement de Léo Carbonneau pour déborder la défense girondine et inscrire le premier essai briviste à l'extérieur cette saison. Romain Buros aurait pu conclure le match sur un dernier essai girondin mais un en-avant juste avant d'aplatir a été décelé à la vidéo. Bordeaux-Bègles s'impose nettement (33-13) et repousse l'USAP à huit points. Brive, de son côté, continue de sombrer.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.