World Rugby : Laporte abandonne provisoirement le poste de vice-président

World Rugby : Laporte abandonne provisoirement le poste de vice-président©Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mercredi 14 décembre 2022 à 09h48

Bras droit de Bill Beaumont à World Rugby, Bernard Laporte a décidé de renoncer de manière provisoire à ses fonctions de vice-président dans la foulée de sa condamnation dans une affaire de corruption et de son appel.



Bernard Laporte a décidé d'abandonner provisoirement une de ses casquettes. Président de la Fédération Française de rugby depuis décembre 2016, l'ancien sélectionneur du XV de France est également vice-président de World Rugby après avoir formé un ticket avec Bill Beaumont en 2019. Toutefois, quelques heures après sa condamnation par le Tribunal Correctionnel de Paris dans une affaire de corruption impliquant également Mohed Altrad et malgré sa volonté affichée de faire appel du jugement l'interdisant de détenir toute fonction liée au rugby pendant deux ans, Bernard Laporte a décidé de renoncer à son poste à la tête de l'instance internationale. « World Rugby prend note de la décision prise par son vice-président Bernard Laporte de se retirer temporairement et volontairement de toutes les fonctions occupées au sein de la gouvernance de la fédération internationale, avec effet immédiat, suite à sa condamnation par le tribunal français dans le cadre d'une affaire nationale, et dans l'attente de l'issue de son appel », a-t-il été annoncé dans un communiqué après une réunion du Comité Exécutif convoquée en urgence.

World Rugby prête à sanctionner Laporte ?

Si World Rugby prend acte du choix de Bernard Laporte de se mettre en retrait pour les semaines ou mois à venir, une procédure a toutefois été ouverte concernant le président de la FFR. « Tout en respectant la décision de Bernard Laporte et son droit d'appel, en raison de la nature sérieuse du verdict, le Comité Exécutif de World Rugby a confié le dossier à son responsable de l'éthique indépendant pour examen conformément à son code d'intégrité, est-il ajouté dans ce communiqué. World Rugby ne fera pas d'autres commentaires jusqu'à la conclusion de la procédure. » Alors que le Bureau Exécutif de la FFR a assuré que l'ancien secrétaire d'Etat aux sports pouvait rester en poste à la présidence et que la ministre des sports Amélie Oudéa-Castera a enjoint Bernard Laporte à quitter ses fonctions à la tête du rugby français mais également la FFR à organiser de nouvelles élections pour lui désigner un successeur, l'intéressé n'a pour le moment pas pris position sur le sujet.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.