FFR : Les compétitions amateurs toutes suspendues !

FFR : Les compétitions amateurs toutes suspendues !©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le mardi 03 novembre 2020 à 09h36

Bernard Laporte a confirmé lundi soir sur les réseaux sociaux que toutes les compétitions amateurs de rugby seraient suspendues jusqu'au 10 janvier.


On ferme ! Il faudra attendre au moins le 10 janvier pour revoir du rugby amateur. Lundi soir sur Facebook, Bernard Laporte a confirmé que les compétitions amateurs seraient bien suspendues jusqu'au 10 janvier prochain en raison du contexte sanitaire. « Ce n'est pas de gaieté de cœur que je dois faire une annonce difficile : à partir de ce jour, les compétitions de rugby amateur sont suspendues jusqu'au 10 janvier 2021. Cette suspension répond à une obligation légale stricte. Dès la fin du confinement, planifié à ce jour au 1er décembre, nos clubs pourront rouvrir pour permettre l'activité », a posté le président de la Fédération française de rugby lundi.

MESSAGE AUX DIRIGEANTS DE CLUBS

Chers amis,

Je souhaite de prime abord que vous, vos proches, ainsi que tous ceux qui...

Publiée par Bernard Laporte sur Lundi 2 novembre 2020

A l'origine, il était question que la Fédérale 1 et la Nationale pourraient passer entre les gouttes et ne pas faire partie du lot en raison de leur statut particulier, qui leur permettaient de prétendre tous deux à une dérogation. « Ces compétitions sont susceptibles d'entrer dans le périmètre des dérogations données à certains publics prioritaires comme les sportifs professionnels et de haut-niveau. Pour toutes les autres, je le répète nous devons nous résoudre à interrompre à nouveau notre pratique pour suivre les directives gouvernementales », avait ainsi rappelé Laporte lundi soir.

Les championnats féminin et Espoirs maintenus ?



Ce ne sera pas le cas pourtant. Et, ce mardi matin, lors de son bureau fédéral extraordinaire au CNR de Marcoussis, la FFR validera bien également l'arrêt des deux championnats en question jusqu'au 10 janvier. L'instance a proposé aux clubs de bénéficier d'une dérogation, mais les clubs consultés se sont prononcés en majorité contre une reprise des compétitions, les intéressés évoquant notamment le manque à gagner lié à cette crise comme la complexité à organiser et les entraînements et les matchs en raison là aussi de la situation. A l'arrivée, seuls les championnat féminin (l'élite 1) et Espoirs, qui répondent de l'autorité de la FFR, pourraient être maintenus et se poursuivre normalement. Là aussi, le bureau fédéral tranchera ce mardi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.