Le vainqueur de Riner "quand même fier" 

Le vainqueur de Riner "quand même fier" ©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le dimanche 04 octobre 2020 à 10h47

Battu samedi par un Français, Joseph Terhec, pour la première fois depuis 13 ans, Teddy Riner s'en est ensuite pris à l'arbitrage. Son vainqueur, lui, savoure. 

 

Près de 13 ans que cela ne lui était plus arrivé. Depuis sa défaite conte Jean-Sébastien Bonvoisin en novembre 2007, Teddy Riner n'avait plus été battu par un Français. Samedi, c'est son partenaire d'entraînement Joseph Terhec qui a éliminé, aux pénalités, le double champion olympique dans un combat décisif en quarts de finale des Championnats de France par équipes. Un nouveau revers pour Riner, près de huit mois après avoir vu sa série de 154 combats gagnés d'affilée s'arrêter contre Kokora Kageura au tournoi de Paris, qu'il a eu beaucoup de mal à digérer. Le représentant du PSG Judo était même "choqué" par l'arbitrage. "C'est de l'injustice que je ressens. Excusez-moi, il y a une grosse erreur d'arbitrage qui coûte un tour au PSG", a-t-il ensuite tonné, se disant "frustré et énervé". 

"J'ai peut-être un peu truqué le combat" 

Sacré avec son club de Sucy, tombeur en finale de Sainte-Geneviève (3-2), Terhec a lui avoué "ne pas trop réaliser" ce qu'il venait d'accomplir en terrassant Riner. "D'ailleurs je n'exulte pas. J'ai énormément de respect pour lui. Ce n'est pas non plus la grosse boîte que j'espérais. Je peux en être fier quand même, a-t-il ainsi déclaré, rapporte L'Equipe. Je ne l'avais jamais rencontré en compétition. Il y a le contexte, on est à deux victoires partout et ça se joue sur notre combat. Je ne vais pas vous mentir : je sais que j'ai déjà réussi à le faire tomber quelques fois, je savais que je n'aurais pas beaucoup d'occasions. J'ai joué ma carte en étant malin, ça ne marchera peut-être pas mardi quand on se reprendra à l'entraînement." Mais que lui a dit Riner après ce revers surprise ? "Tu l'as bien joué ! J'ai fait avec ce que je pouvais. Il m'a dit : «Je n'ai rien contre toi.» J'ai été vaillant, j'ai fait ce que j'ai pu, raconte-t-il encore. Certes, je ne l'ai pas fait tomber. J'ai peut-être un peu truqué le combat. Parfois, ça penche en ma défaveur. Là, c'est tombé de mon côté."  

Vos réactions doivent respecter nos CGU.