ATP : Monte-Carlo, la deuxième maison de Nadal

ATP : Monte-Carlo, la deuxième maison de Nadal©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mardi 12 avril 2022 à 23h58

Vainqueur de Roland-Garros à treize reprises, c'est à Monte-Carlo que Rafael Nadal a ensuite inscrit son nom le plus souvent au palmarès. Retour sur les onze victoires de l'Espagnol, absent sur le Rocher pour la première fois en 2022.


2005

Quelques semaines avant la première de ses treize victoires à Roland-Garros, Rafael Nadal prévient déjà le monde du tennis à Monte-Carlo, autre terre promise. Alors que les finales des Masters Series - ancien nom des Masters 1000 - se disputent encore en trois sets gagnants, l'Espagnol se joue du tenant du titre Guillermo Coria en quatre manches (6-3, 6-1, 0-6, 7-5) après avoir éliminé Richard Gasquet en demies. Le premier grand trophée de sa carrière à 18 ans, le quatrième au total (sur 91).

2006

C'est le sixième acte de la plus grande rivalité de l'histoire du tennis, le deuxième seulement sur terre battue après la demi-finale de Roland-Garros la saison précédente : Rafael Nadal se joue inlassablement, déjà, de Roger Federer en quatre sets (6-2, 6-7, 6-3, 7-6), alors qu'Arnaud Clément avait été sa victime dès le premier tour. Il enchaînera ensuite avec une nouvelle victoire face au Suisse à Roland-Garros.

2007

La finale a beau se disputer désormais en deux sets gagnants, c'est la seule chose qui change au scénario. Rafael Nadal dispose encore de Roger Federer, cette fois en deux manches (6-4, 6-4). Sa sixième victoire en autant de rencontres sur terre, une série qui sera stoppée à Hambourg le mois suivant. Mais le triplé de Monte-Carlo précédera à nouveau exactement celui de Roland-Garros, toujours devant Roger Federer.

2008

Et de quatre sur le Rocher, trois à la suite contre Roger Federer qui s'incline en deux sets plus serrés qu'à l'accoutumée (7-5, 7-5). Dans la deuxième manche, le n°2 mondial est notamment mené 4-0, ce qui ne l'empêche donc pas de se montrer renversant pour éviter le piège d'un troisième set décisif. Plus écrasant que jamais, il ne perd pas le moindre set pour la deuxième année de suite - avant d'aller valider encore le même carré magique à Roland-Garros, toujours face à Roger Federer.

2009

Contrairement à Paris, Rafael Nadal - n°1 mondial et auréolé de son fabuleux Wimbledon la saison précédente - ne trébuche pas à Monte-Carlo dans sa quête du cinq à la suite. Mais un certain Novak Djokovic vient lui donner un peu de fil à retordre en finale, en remportant le deuxième set (6-3, 2-6, 6-1). C'est sa première manche perdue dans le tournoi en trois ans, Andy Murray n'y étant pas arrivé non plus en demies.

2010

Au summum de sa voracité sur l'ocre, Rafael Nadal humilie Fernando Verdasco en finale, ne laissant qu'une miette de jeu à son compatriote (6-0, 6-1). Il en avait déjà fait de même lors de ses deux premiers tours, contre les infortunés Thiemo de Bakker et Michael Berrer. C'est le 37eme titre de la carrière de l'Espagnol, au cours d'une année qui le verra reprendre la place de n°1 mondial à Roger Federer après son cinquième sacre à Roland-Garros.

2011

Pour sa deuxième finale à Monte-Carlo en tant que n°1 mondial, Rafael Nadal ne vacille pas en écartant une nouvelle fois un compatriote, David Ferrer (6-4, 7-5), pour aller conquérir le 44eme titre de sa carrière. Victorieux de Gasquet en huitièmes de finale, le Majorquin concède son seul set de la semaine contre Andy Murray en demi-finales (6-4, 2-6, 6-1). Imperturbable, il glanera un sixième Roland-Garros dans la foulée.

2012

Le maître absolu de Monte-Carlo boucle un remarquable grand huit avec la manière, en concassant Novak Djokovic en deux petits sets (6-3, 6-1) au lendemain de sa victoire en demies contre Gilles Simon. Le Serbe n'y arrivera pas sur terre cette saison-là face à son nouveau meilleur ennemi, pas plus à Rome qu'à Roland-Garros. Rafael Nadal ne le sait pas encore, mais il s'agit donc de la fin de sa dynastie sur le Rocher.

2016

Réussissant à garder le fil à Roland-Garros en 2013 et 2014, l'Espagnol n'y est pas parvenu à Monte-Carlo, et ce durant trois années de rang. Vaincu par Novak Djokovic en finale, puis par Ferrer en quarts et à nouveau par Novak Djokovic en demies, Rafael Nadal retrouve finalement son bien contre Gael Monfils, non sans céder un set (7-5, 5-7, 6-0). Andy Murray, futur n°1, était sa victime en demies. L'année 2015 reste donc sa seule saison complète sans gagner ni Roland-Garros, ni Monte-Carlo.

2017

De retour à son meilleur niveau, le "Taureau de Manacor", âgé de 30 ans, survole son sujet. Lâchant une manche à Kyle Edmund pour son entrée en lice (6-0, 5-7, 6-3), il enchaîne les balades devant Alexander Zverev (6-1, 6-1), Diego Schwartzman (6-4, 6-4), David Goffin (6-3, 6-1) et Albert Ramos en finale (6-1, 6-3). Quelques mois plus tard, il redeviendra n°1 mondial pour la première fois depuis 2013.


2018

Toujours n°1 mondial, même si Roger Federer était passé par là durant deux mois, Rafael Nadal ne concède qu'un seul set à plus de trois jeux perdus, en demi-finales contre Grigor Dimitrov (6-4, 6-1). En quarts, Dominic Thiem est ridiculisé (6-0, 6-2) et Kei Nishikori ne pèse pas beaucoup moins lourd en finale (6-3, 6-2). Forfait en 2022, il reste sur deux éliminations face à Fabio Fognini en 2019 (6-4, 6-2 en demies) et Andrey Rublev en 2021 (6-2, 4-6, 6-2 en quarts).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.