Euro (H) : La Suède et l'Espagne en demi-finales

Euro (H) : La Suède et l'Espagne en demi-finales©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, Media365, publié le mardi 25 janvier 2022 à 22h47

Au lendemain de la qualification du Danemark pour les demi-finales, l'Espagne a à son tour rallié le dernier carré de cet Euro masculin, ce mardi après sa victoire d'un but face à la Pologne (28-27). Mais Rodrigo Corrales, auteur d'un arrêt décisif dans les dernières secondes, et les Espagnols ont souffert. La Suède a également validé son billet pour les demi-finales après son succès à l'arraché contre la Norvège (24-23).

Le Danemark avait montré la voie, l'Espagne et la Suède ont emboîté le pas des Danois. Au lendemain de la qualification dans le groupe I des Danois, faciles vainqueurs des Pays-Bas (35-23), les Espagnols se sont eux aussi hissés en demi-finales de cet Euro masculin. Toutefois, le double champion d'Europe, dans l'obligation de battre la Pologne pour pouvoir valider son billet et conserver provisoirement seul la tête de la poule en attendant le choc en soirée entre la Norvège et la Suède, a connu les pires difficultés pour battre ces Polonais (28-27) qui avait débuté le tournoi sur deux victoires (contre l'Autriche et la Biélorussie) mais n'ont plus rien gagné ensuite (trois défaites et un nul) et terminent logiquement derniers du groupe.

Corrales héroïque



Malgré quatre buts du Parisien Ferran Solé (meilleur marqueur de son équipe avec Agustin Casado, auteur lui aussi de quatre réalisations), la Roja a en effet dû batailler jusqu'au bout lors de ce match extrêmement serré pour parvenir à se sortir des griffes de Polonais très accrocheurs, à l'image d'un Arkadiusz Moryto déchaîné (6 buts). L'Espagne, qui avait regagné les vestiaires avec un but d'avance uniquement (14-13) sur son adversaire du jour, a d'ailleurs tremblé jusqu'à la toute dernière seconde. Il a fallu un double arrêt somptueux de Rodrigo Corrales, décisif coup sur coup face à des Polonais, lancés seuls devant lui pour un duel qui tourne généralement à l'avantage du frappeur que du gardien en handball, juste avant la sirène, pour que la Pologne ne parvienne pas à arracher le match nul in extremis. L'Espagne a tremblé mais reste en course. Elle attend juste désormais de connaître son adversaire, qui pourrait être l'équipe de France.

La Suède à l'arraché

Les Bleus, s'ils battent le Danemark mercredi, pourraient également très bien affronter la Suède pour une place en finale. Et non la Norvège, qui avait pourtant tout gagné depuis son arrivée dans le tour principal (trois matchs, trois victoires, dont des succès contre l'Espagne, l'Allemagne et la Pologne). Malgré une avance de cinq buts à la pause (14-9) face aux Suédois, mardi soir dans le dernier match du groupe II, les Norvégiens se sont fait renverser (24-23) dans les derniers instants par les coéquipiers de Valter Chrintz (6 buts), auteur du but de la qualification sur un jet de sept mètres alors qu'il ne restait qu'une minute à jouer.

Groupe II (à Bratislava, Slovaquie)
1- Espagne 8 points >>> Qualifiée
2- Suède 8 >>> Qualifiée

3- Norvège 6
4- Allemagne 45- Russie 3
6- Pologne 1

Mardi 25 janvier
Pologne - Espagne : 27-28
Allemagne - Russie : 30-29
Suède - Norvège : 24-23

DEMI-FINALES
Vendredi 28 janvier (à Budapest, Hongrie) 
18h00 : I1- Suède
20h30 : Espagne - I2

Vos réactions doivent respecter nos CGU.