Villarreal - Capoue : "Ils ont été un peu arrogants"

Villarreal - Capoue : "Ils ont été un peu arrogants"©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mercredi 13 avril 2022 à 00h14

Le Bayern a contribué à motiver encore plus Villarreal, qui est allé arracher son match nul et donc sa qualification mardi dans les derniers instants, en quarts de finale retour de Ligue des champions (1-1). C'est la théorie d'Etienne Capoue.



Etienne Capoue, un immense sourire impossible à retirer de son visage, était dans un autre monde lorsqu'il a appelé sa femme et ses parents "en direct", après la qualification de son équipe de Villarreal mardi sur la pelouse du Bayern (1-1) : "J'étais obligé de partager ce moment avec eux, ils n'ont pas pu venir. C'est incroyable, je suis rempli d'euphorie. On est clairement sur un nuage. On a mis le coeur ! On a vraiment tout donné, aussi pour tout ce qu'ils ont dit dans la presse, ça nous a motivés car ils ont manqué un peu d'humilité... C'est dommage, car c'est vraiment un super club, mais ils ont été un peu arrogants envers nous et ça a payé. On a kiffé ! On célèbre ensemble, c'est historique, mais on n'a rien gagné. Le chemin est encore archi long."

Pavard : "Ça fait chier, mais c'est le football"

Francis Coquelin, l'autre Français du club de la banlieue de Valence, est tout aussi extatique : "J'y croyais. On avait un petit goût amer après avoir eu tant d'occasions la semaine dernière... Mais on avait un plan de jeu, cette fois on a beaucoup défendu, c'était dur et ils ont mis beaucoup de pression. Mais on le savait, et on a montré notre résilience. L'efficacité qui nous a manqué la semaine dernière, on l'a eue cette fois en mettant au fond notre seule occasion. C'est spécial d'atteindre les demi-finales avec Villarreal, un club d'une petite ville de 50 000 personnes environ, qui a beaucoup construit pour lutter à ce niveau." L'ancien milieu de terrain d'Arsenal voit déjà un parallèle avec le passé : "On a envie d'aller au bout. En 2006, la finale était déjà au Stade de France, on est encore en demies et on va essayer de changer l'histoire pour y aller cette fois, pourquoi pas..."


A l'inverse, c'était évidemment la soupe à la grimace chez Benjamin Pavard : "On a vraiment fait un très bon match par rapport à l'aller, sans concéder trop d'occasions. Ils en ont deux et ils marquent, nous on manque de réussite, on n'a pas marqué les buts qu'il fallait. Etre éliminés, ça fait chier, mais c'est le football. On doit passer à autre chose, on a un championnat à gagner... On est tous très déçus, ça ne sert à rien de parler." C'est la deuxième fois de suite que le Bayern, champion d'Europe en 2020, est éliminé en quarts de finale de Ligue des champions, après le PSG l'an passé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.