UEFA : Ceferin confirme l'interdiction de Coupe du Monde et d'Euro aux joueurs de la Super League

UEFA : Ceferin confirme l'interdiction de Coupe du Monde et d'Euro aux joueurs de la Super League©Media365
A lire aussi

Romain Fiore, Media365, publié le lundi 19 avril 2021 à 16h28

Après l'annonce choc hier soir de la création d'une Super League comportant 12 clubs fondateurs, le président de l'UEFA a fustigé les dirigeants de cette ligue.



Dans le cadre d'une conférence de presse cet après-midi organisée par l'UEFA, le président Aleksander Ceferin, a annoncé l'adoption du nouveau format de la Ligue des Champions pour 2024, et dénoncé les présidents des clubs membres de cette nouvelle Super League.

Le Slovène n'a cessé de condamner la nouvelle compétition fermée : " L'UEFA et le monde du football sont unis contre les propositions égoïstes honteuses que nous avons vues. [...] J'ai vu bien des choses dans ma vie, mais jamais une telle situation de ce genre où la cupidité est tellement forte qu'elle écrase toutes les valeurs humaines. [...] Tous les clubs se qualifient en fonction de leur mérite sportif, pas comme si c'était une boutique fermée. Le foot doit être uni face à ce désastre après le positionnement de certains clubs avec des intérêts propres. Le monde du foot est uni, les gouvernements sont unis, la société est unie. On est d'accord pour dire que le projet de Super League est un projet qui n'a aucun sens. La FA, la Liga, la Serie A, la FIFA, la FEF, la Premier League... Tous sont contre ces plans cyniques" 

Pas de compétition internationale pour les joueurs 

Il a ensuite tenu à s'adresser aux joueurs qui pourraient participer à cette ligue, et souhaite que des sanctions juridiques soient prises s'ils participent à cette compétition.  "Les joueurs qui joueront dans la Super League seront interdits de jouer la Coupe du monde et l'Euro, ils ne seront pas autorisés à jouer pour leurs équipes nationales." Il a d'ailleurs souhaité défendre le nouveau format de la Ligue des Champions annoncé par l'UEFA. Une compétition qui selon lui « verra ses revenus augmenter et qui mise sur la solidarité entre tous.» [...] « L'UEFA distribue pratiquement 90% de ses revenus au jeu : les jeunes, les fondations pour les enfants, le foot féminin... La Super League ne pense qu'à l'argent, pas nous. L'UEFA croit à la croissance du foot. On veut garder les championnats nationaux, c'est le chemin pour se qualifier. Cela doit être comme ça et ça ne va jamais changer. Nous adaptons les compétitions européennes, mais le principal ne change pas : la solidarité. Pour certains, elle n'existe pas, uniquement ce qu'il y a dans leurs poches » a conclu Ceferin. Le début d'un feuilleton qui risque d'être encore plus animé dans les jours à venir.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.