LOSC - Gourvennec : "On va tout jouer à 300%, c'est magnifique"

LOSC - Gourvennec : "On va tout jouer à 300%, c'est magnifique"©Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le lundi 13 décembre 2021 à 16h57

Il était décidément écrit que Lille et Chelsea se rencontreraient en huitièmes de finale de Ligue des champions. Lors du tirage refait, ce sont les deux seules équipes qui ont été à nouveau placées face à face lundi. Les Dogues auront donc fort à faire.



Les Lillois ne cherchent pas à plaisanter du fait que Chelsea leur ait été administré deux fois de suite lundi, lors du tirage au sort des huitièmes de finale de Ligue des champions. "C'est une magnifique affiche, retient ainsi Jocelyn Gourvennec. Il y aura deux très gros matchs à jouer, d'abord à Stamford Bridge puis chez nous, devant notre public. En face, c'est le tenant du titre. Ce sera un gros challenge à relever pour nous. On sera dans la position d'un outsider face à une équipe qui a beaucoup évolué depuis notre dernière confrontation, avec de nouveaux joueurs et un nouvel entraîneur. C'est un club avec de très gros moyens. Ils sont bien placés en Premier League." Chelsea avait battu deux fois le LOSC il y a deux ans, lors du premier tour : 2-1 pour les Blues lors des deux matchs, en France puis en Angleterre.

Létang : "L'expérience ne s'achète pas"

"Comme depuis le début, on va tout jouer à 300%, car c'est magnifique de jouer ces matchs-là, poursuit le coach des Dogues. On a fait ce qu'il fallait en phase de groupes pour y être. On continuera dans le même état d'esprit en huitièmes. On sait qu'il y aura une ambiance de folie au stade Pierre-Mauroy. Quand on voit le bruit que font nos supporters quand le stade est rempli, on a évidemment hâte d'y être !"


Même son de cloche chez son supérieur Olivier Létang, le président du club nordiste qui se dit "content de retrouver Edouard Mendy", qu'il avait croisé à Rennes : "On peut souvent constater qu'entre les phases de poules et les phases à élimination directe, les dynamiques peuvent changer (...) On sait tous que l'expérience ne s'achète pas. Ces deux matchs avaient permis aux garçons, dont certains sont encore dans le groupe, d'engranger beaucoup d'expérience. J'avais suivi le parcours du LOSC lors de sa précédente Ligue des champions, et à chaque fois, il manquait ce petit quelque chose pour faire la différence. L'équipe n'était jamais loin. L'expérience emmagasinée depuis a probablement servi cette saison pour se qualifier."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.