Ligue des champions : Ronaldo relance MU, Coman buteur pour le Bayern

Ligue des champions : Ronaldo relance MU, Coman buteur pour le Bayern©Media365

Rédaction Media365, publié le mardi 23 novembre 2021 à 21h00

Manchester United et le Bayern ont gagné mardi à Villarreal (0-2) et chez le Dynamo Kiev (1-2).



À l'heure où Manchester United est à la pêche au gros poisson, le club britannique pourra toujours brandir la cartes des huitièmes de finale de Ligue des Champions. C'est un bel appât. Englué dans ses problèmes en championnat, United a fait le travail pour s'offrir un printemps européen. La bande à Ronaldo a décroché un précieux succès sur la pelouse de Villarreal (2-0), au terme d'une rencontre intense et longtemps indécise.

Man United relève la tête en C1

Sans surprise, c'est la superstar portugaise qui a endossé le costume de sauveur d'un subtil lob à un quart d'heure de la fin (0-1, 78e). Avant et après cela, Manchester United a parfois plié, sans craquer. Le sous-marin jaune avait globalement dominé le premier acte sans trouver l'ouverture. Les hommes d'Emery ont également eu des situations au retour des vestiaires, mais Manchester a trouvé un second souffle. L'inévitable CR7 a même frôlé le doublé en fin de match, mais c'est Jadon Sancho, à la conclusion d'une action d'école initiée par le Portugais, qui a scellé le succès des siens (0-2, 90e).

Un premier tour sans problème pour le Bayern

La question ne se posait plus pour le Bayern Munich, archi-dominateur dans le groupe E. L'équipe de Julian Nagelsmann a fait le job dans l'antre du Shakhtar Donetsk avec une victoire 2-1. Un résultat acquis dès la première période. Au quart d'heure de jeu, Robert Lewandowski a fait admirer sa palette de buteur en ouvrant le score d'un superbe ciseau retourné (0-1, 14e). Le Bayern a ensuite souffert, mais Kingsley Coman a donné un peu plus de marge à son équipe en concluant un joli mouvement amorcé par Corentin Tolisso (0-2, 42e). La réduction du score de Garmash en seconde période n'a rien changé (1-2, 69e). Le Bayern continue son parcours quasi-parfait. Pour le plus grand bonheur du Barça, qui devra dompter Benfica pour s'accrocher péniblement à sa seconde place...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.