Lens : Wahi, oh oui !

Lens : Wahi, oh oui !©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mardi 24 octobre 2023 à 23h53

Franck Haise est définitivement un génie, celui qui émerveille les soirées du RC Lens depuis près de quatre ans. Mardi, contre le PSV Eindhoven (1-1), il a décidé à la dernière seconde de prolonger un peu la présence de son n°9.



Elye Wahi devait sortir. A la 63eme minute, l'attaquant du RC Lens a bien vu, comme tout le monde, son numéro sur le panneau brandi par le quatrième arbitre. Il s'est approché de Wesley Saïd, qui est d'ailleurs bel et bien entré, mais finalement à la place de Sotoca. L'ancien buteur montpelliérain a également quitté ses partenaires, mais neuf minutes plus tard. Dans ce laps de temps, il a égalisé d'une exceptionnelle et non moins subtile volée de l'extérieur du droit, reprenant une offrande délicieuse de la machine à centrer Przemyslaw Frankowski.

Haise : "Même sur le banc, ils n'ont pas compris"

"On est connectés", sourit la recrue des Sang et Or, auteur de son deuxième but en C1 après celui qui avait validé l'exploit contre Arsenal il y a trois semaines (2-1). "Je devais sortir, et le coach a eu ce petit déclic et m'a dit d'attendre un peu. C'était un petit moment assez sympa." Très sympa même, vu le résultat, pour tous les fans lensois à Bollaert comme devant leur télévision. "Je l'avais prévu, confirme Franck Haise. Et puis parfois, un coach a des intuitions de dernière minute, de dernière seconde même... Même sur le banc, ils n'ont pas compris. Je me suis dit qu'il pouvait marquer malgré son match difficile. Je ne sais pas si c'est génial, mais c'est comme ça."

A seulement 20 ans, Wahi a la lourde tâche de remplacer Loïs Openda, l'attaquant qui a largement symbolisé la folle deuxième place du Racing la saison dernière. Trop lourde, a-t-on vite pensé, surtout au regard de son indemnité de transfert de 35 millions d'euros, la plus chère de l'histoire du club (et la vente la plus importante de tous les temps, aussi, pour Montpellier). Vite tancé en interne pour ce qui aurait pu ressembler à un début de manque d'implication, à commencer par son entraîneur, il a déjà plus marqué en Ligue des Champions qu'en Ligue 1 (un seul but à Strasbourg). Difficile, mardi soir, de trouver un supporter qui lui en voudra.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.