Chambly : Luzi évoque un traumatisme causé par le variant anglais

Chambly : Luzi évoque un traumatisme causé par le variant anglais©Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365 : publié le samedi 13 février 2021 à 11h50

Alors que Chambly est fortement touché par le variant anglais du coronavirus, Fulvio Luzi, le président du club, s'est exprimé sur la délicate période que vit le FCCO, dont le match à Clermont ce samedi est pour le moment maintenu.



La rencontre opposant Clermont à Chambly, prévue ce samedi 13 février à 19h00 au stade Gabriel-Montpied, peut-elle vraiment être maintenue ? En effet, le club de l'Oise est actuellement durement touché par le variant anglais du coronavirus, avec 17 cas au sein du club et seulement dix joueurs professionnels aptes pour le match comptant pour la 25eme journée de Ligue 2. « Aujourd'hui, nous avons 17 personnes atteintes du variant anglais. Par rapport au premier test positif, il y a quelque chose qui se déploie à une vitesse énorme, il est très contagieux et en même temps vous avez beaucoup plus de symptômes. Un cas s'est déclaré dans le bus, c'était assez morose au niveau du voyage. On est un peu traumatisés. Il n'y a pas de bonnes nouvelles puisque l'hôtel dans lequel on est a peur d'être fermé 14 jours. Peut-être qu'on va être exclus de l'hôtel à midi. Il faudra attendre dans le bus jusqu'à 17-18h avant d'aller au stade », a notamment confié Fulvio Luzi, le président du club, sur BFM TV.

« Il y aussi la possibilité qu'on contamine l'adversaire »

Pour le moment, Chambly espère encore que le match contre Clermont soit reporté, vu les conditions. D'autant plus, que Bruno Luzi, l'entraîneur du FCCO, est d'ores et déjà absent, car présentant des symptômes. Pour l'heure, Vincent Planté, gardien remplaçant si le match est maintenu, est le seul membre du staff apte. « Un report ? On n'a aucune idée, à l'heure actuelle, on se prépare pour le jouer. Il y a des chances qu'il se joue, malheureusement. Il y aussi la possibilité qu'on contamine l'adversaire, a également prévu Fulvio Luzi. Je ne parle pas du sportif. Entre les deux équipes il y a une différence de niveau, mais on n'a pas la tête au foot aujourd'hui. On attend la décision de la ligue qui tarde à venir. On espère rentrer chez nous le plus vite possible, sans nouveau cas. » Depuis les propos du président de Chambly sur BFM TV, les joueurs ont été virés de l'hôtel, d'après RMC Sport. La LFP va devoir rapidement se prononcer sur le maintien ou non de la rencontre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.