PSG : Luis Enrique reconnaît un manque de motivation en championnat

A lire aussi

Mathieu Warnier, Media365 : publié le samedi 24 février 2024 à 19h40

Alors que le PSG a creusé un gouffre avec son plus proche poursuivant au classement de Ligue 1, Luis Enrique n'a pas caché en conférence de presse que cela jouait sur la motivation de ses joueurs avant les matchs de championnat.

Le PSG se dirige tout droit vers un douzième titre de champion de France, le troisième de rang. Avec treize points d'avance et douze matchs encore à disputer avant ce week-end, le club de la Capitale s'est très nettement isolé au sommet de la hiérarchie et cela n'est pas sans conséquences. A la veille de la réception de Rennes au Parc des Princes, Luis Enrique s'est présenté en conférence de presse et n'a pas échappé à une question concernant un potentiel manque de motivation de ses joueurs au moment d'entrer sur la pelouse alors que l'issue du championnat fait de moins en moins de doute. « On doit lutter contre depuis plusieurs semaines, ça peut être un handicap qu'on doit contrôler, a ainsi affirmé le technicien espagnol. Si nous avions un adversaire plus proche, les joueurs se prépareraient peut-être plus spontanément. » Malgré ce constat, l'ancien sélectionneur de l'Espagne ne regrette pas d'avoir mis à mal le suspense en Ligue 1. « On est contents qu'il y ait une grande distance entre le deuxième, Brest, et nous », a-t-il ajouté avec un brin de malice.

Luis Enrique ne veut pas d'un relâchement de ses joueurs

Néanmoins, Luis Enrique attend de ses joueurs une implication de tous les instants et dans toutes les compétitions afin que l'image du PSG n'en soit pas écornée. « Etre joueur du PSG ne vous permet pas de vous relâcher pendant un seul match », a-t-il affirmé. Pour cela, l'entraîneur passé par l'AS Rome, le Celta Vigo et le FC Barcelone pourra compter sur un calendrier moins serré qu'initialement prévu. En effet, le quart de finale de Coupe de France face à Nice a été repoussé au 13 mars par la Fédération Française de football « en raison du calendrier européen du club de la Capitale » mais également pour préserver « la visibilité de l'Équipe de France féminine et de la Coupe de France », alors que les Bleues disputeront la finale de la Ligue des Nations face à l'Espagne ce mercredi à Séville. Un aménagement qui verra le PSG ne disputer que deux matchs d'ici au match retour face à la Real Sociedad, contre trois pour la formation espagnole qui sera sur le pont ce mardi en Coupe du Roi face à Majorque.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.