PSG : Accusé de simuler, Neymar se défend

PSG : Accusé de simuler, Neymar se défend©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mardi 26 juillet 2022 à 08h59

Passeur décisif et double buteur lors de la victoire du PSG contre le Gamba Osaka (6-2), Neymar a aussi été, encore une fois, accusé de simuler sur le penalty qu'il a obtenu. Et le Brésilien a vivement répondu à ses détracteurs.



Le PSG a mis fin à une tournée japonaise finalement écourtée lundi, en dominant largement le Gamba Osaka (6-2). L'occasion pour Neymar de signer un doublé, et d'offrir une passe décisive à son compère Lionel Messi. Touché à la hanche et forfait pour le premier match de préparation des Parisiens contre Quevilly-Rouen, il avait ensuite eu droit à 45 minutes contre Kawasaki puis à une grosse demi-heure face aux Urawa Red Diamonds. A Osaka, le Brésilien, dont l'avenir est incertain, a joué un peu plus de 70 minutes avant d'être remplacé par Arnaud Kalimuendo. Et il a pu montrer qu'il était en forme, même s'il s'est retrouvé au cœur d'une polémique en raison du penalty qu'il a obtenu à la demi-heure de jeu. Car sur le ralenti de l'action, il semblerait que le défenseur japonais, Genta Miura, ne le touche pas avant qu'il tombe.

Beaucoup l'ont alors traité de simulateur, une réputation qui lui colle encore plus à la peau depuis la Coupe du monde 2018 en Russie, où ses roulades avaient fait l'objet de nombreux détournements. Et l'ancien Barcelonais n'a pas manqué de répondre à ses détracteurs sur Twitter. Notamment au compte du site brésilien ge.globo.com, qui évoquait un penalty « fantôme ». "Fantôme ?, écrit-il d'abord, en rajoutant des émojis hilares. C'était un penalty ! Beaucoup de gens qui n'ont jamais tapé dans un ballon continuent à dire de la merde." Une réaction très vive du « Ney », visiblement agacé par cet épisode. Et il y aurait de quoi. Car une autre vidéo de l'action, filmée de l'autre côté, a circulé sur les réseaux sociaux, et l'on voit bien Miura l'attraper avec son pied gauche avant de retirer prestement sa jambe...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.