Ligue 1 : Le PSG leader avec la manière

Ligue 1 : Le PSG leader avec la manière©Media365

Rédaction , publié le dimanche 21 mars 2021 à 23h11

Le Paris Saint-Germain a mené 4-0 à Lyon dimanche (30eme journée de Ligue 1), avec un doublé de Kylian Mbappé, pour finalement s'imposer 4-2.



Dans sa grande excursion à haute altitude, Paris faisait escale à Lyon avant d'aborder deux autres cols. Un premier défi comme un point de bascule pour les Parisiens, contre cet OL qui les a souvent chahutés dans l'ère QSI. On attendait tellement de ce duel au sommet. Il mettait en scène les deux clubs les plus puissants du pays, tous deux présents dans le dernier carré de la dernière édition de la Ligue des Champions. Et il a tenu toutes ses promesses. Tant par son scénario que par sa qualité technique.
Fidèle à ses principes, Mauricio Pochettino avait conservé son animation malléable avec Marco Verratti dans un rôle libre derrière le trio Di Maria-Kean-Mbappé. Neymar, lui, était sur le banc au coup d'envoi. En face, l'OL se présentait avec un onze classique articulé autour de ses maillons forts, à l'exception d'Aouar, suppléé au milieu par Caqueret.

Paris a donné une réponse

Après le premier round remporté par l'OL il y a quelques mois, les Parisiens avaient une réponse à donner. Ils l'ont fait avec style. Les premières minutes ont rapidement montré leurs intentions. Impliqués dans l'effort collectif autour d'un Verratti très mobile, les champions de France se sont donnés les moyens de répondre aux Lyonnais dans leur secteur fort, le milieu. Le nerf de la guerre dans ce match.

En annihilant l'expression des lyonnais dans la salle des commandes, les champions de France ont alors pu mettre leur jeu en place, sans fioriture, avec beaucoup de verticalité. Un terme qui va comme un gant à Kylian Mbappé, évidemment. Sur une première accélération foudroyante, le champion du monde français a planté le décor en déposant son vis-à-vis avant de distiller un centre parfait à Moise Kean, dont la reprise a contraint Anthony Lopes à sortir un premier arrêt délicat (5e).

L'avertissement n'était pas sans frais. Sur sa deuxième cartouche, Mbappé a fait mouche sur une autre de ses spéciales - un petit pas du droit pour se décaler avant d'enchaîner en une fraction de seconde par une frappe croisée du gauche (0-1, 15e). Une but-signature comme un éveil aux moments grandioses de sa jeune carrière, contre l'Argentine ou Barcelone. Piqués dans leur orgueil, les Gones ont tenté de se révolter mais Memphis, très remuant, n'avait que des miettes à se mettre sous la dent. La charnière Marquinhos-Kimpembe n'y était pas étrangère. Incisifs, ultra-concentrés, les deux défenseurs centraux du PSG ont joué un rôle majeur, une nouvelle fois.

Au-delà de leur solidité défensive, cette paire s'est aussi signalée sur le plan offensif. C'est en effet le Français qui a servi le Brésilien avant que ce dernier ne s'arrache pour décaler Danilo, dont la reprise puissante de près n'a laissé aucune chance à Lopes (0-2, 32e). Avant cela, Kean ou encore Di Maria avaient les situations pour faire le break, ce qui situe la marge qu'a eu Paris dans ce rapport de force. La bande à Pochettino maîtrisait son affaire après un premier acte parfait.

Mbappé franchit le mur du 100

Au retour des vestiaires, l'OL devait hausser le ton. Mais c'est Paris qui a accentué la pression en salant l'addition. Angel Di Maria a frappé directement un coup-franc excentré qui a trompé toute l'arrière-garde lyonnaise - Lopes compris (0-3, 47e). Le coup fatal avant le coup de grâce. Car dans la foulée, les Parisiens ont définitivement scellé leur succès en imageant sur une action leur puissance dans les deux surfaces : Navas a rappelé qu'il était là en sortant l'arrêt qu'il faut face à Toko-Ekambi avant que Mbappé, moins de 100 secondes plus tard, ne trompe Lopes à l'autre bout du pré sur un rush exceptionnel (0-4, 52e).

Inarrêtable, le kid de Bondy a continué à se montrer menaçant sur chaque démarrage. Auteur de 20 buts en Ligue 1, meilleur buteur du championnat, Mbappé a aussi atteint la barre des 100 en Ligue 1 depuis son éclosion. C'est vertigineux. Remplacé par son ami Neymar à vingt minutes de la fin, Mbappé pouvait sortir avec le sentiment du devoir accompli. Mais il faudra surtout rendre aux Parisiens le crédit qu'ils méritent à la lecture de cette performance. D'autant que l'OL n'a pas lâché les armes, Slimani réduisant le score d'un tir croisé après son entrée (1-4, 62e) avant que Cornet ne redonne du piquant à la fin de match (2-4, 80e). Mais l'affaire était réglée depuis longtemps.

Le Paris Saint-Germain prend donc ses distances avec son adversaire du soir et récupère le fauteuil de leader après le revers de Lille face à Nîmes un peu plus tôt (1-2). C'était un premier tournant. Le sprint final sera suffocant.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.