Ligue 1 : L'ASSE ne parvient pas à se défaire de Nîmes

Ligue 1 : L'ASSE ne parvient pas à se défaire de Nîmes©Media365
A lire aussi

Franck GUIDICELLI, publié le dimanche 20 décembre 2020 à 17h01

Pas de vainqueur dimanche à Geoffroy-Guichard entre l'AS Saint-Etienne et Nîmes (2-2, seizième journée de Ligue 1).

Dominateurs en première période, Saint-Etienne n'a pas réussi à faire la différence au score ce qui a permis à Nîmes de prendre un point précieux dans la course au maintien (2-2). Harold Moukoudi (8eme) et Arnaud Nordin (62eme) sont les buteurs stéphanois alors que Mattéo Ahlinvi (14eme) et Renaud Ripart (55eme) ont scoré pour les Crocos.

Le show Reynet

Si Saint-Etienne restait sur quatre matchs sans défaite avec une victoire à Bordeaux (2-1) lors de la dernière journée, Nîmes est une équipe en pleine crise. Le bilan parle de lui-même pour les Crocos : quatre défaites et aucun but marqué ! Dès le début de match ce manque de confiance des Nîmois s'est vu avec une action anodine sur coup-franc qui a permis à Ryad Boudebouz de se mettre tranquillement en position de frappe. Heureusement pour les Nîmois, Baptiste Reynet était vigilant pour écarter le danger (2eme). Mais il n'a pas fallu attendre longtemps pour voir les Stéphanois ouvrir le score sur un corner de Ryad Boudebouz bien repris par Harold Moukoudi complètement seul pour marquer de la tête (1-0, 8eme). Quasiment dans la foulée, Wahbi Khazri a la balle du break au bout du pied mais il manque le cadre de peu (10eme). Les Nîmois décident alors de prendre possession du ballon et cela leur réussit car sur une action bien construite, Mattéo Ahlinvi parvient à égaliser de près (1-1, 14eme). Un score de parité qui restera figé jusqu'à la pause en grande partie grâce à un énorme Baptiste Reynet qui a su détourner une belle tête d'Arnaud Nordin (33eme), un penalty de Ryad Boudebouz (38eme) puis une frappe de Romain Hamouma (40eme) pour permettre aux Crocos de conserver toutes leurs chances dans ce match très ouvert. Nul doute qu'à la mi-temps, Claude Puel a dû enrager du manque d'efficacité de ses joueurs qui auraient largement pu se mettre à l'abri.

Coup pour coup

La seconde période a débuté sur le même rythme avec deux équipes portées vers l'avant qui se sont rendu coup pour coup mais trop souvent le dernier geste a été défaillant. Jérôme Arpinon a alors très rapidement décidé de changer ses deux attaquants (51eme) avec une réussite immédiate. Sur une belle action entre Zinedine Ferhat et Sofiane Alakouch, ce dernier obtient un penalty que Renaud Ripart transforme sur son premier ballon d'une jolie Panenka (55eme). Coup dur pour les Stéphanois qui parviennent toutefois à revenir au score rapidement par l'intermédiaire d'une belle frappe enroulée d'Arnaud Nordin (62eme). Les deux équipes ont alors continué à jouer très offensivement mais la justesse technique a fait défaut dans le dernier geste. Les Stéphanois ont continué à se heurter à un très bon Baptiste Reynet alors que Nîmes a eu plusieurs opportunités en contre d'arracher les trois points mais à chaque fois, le coup n'a pas été bien joué. Au final, un match nul (2-2) assez logique même si Claude Puel doit avoir des regrets car, en première période, son équipe aurait dû se mettre à l'abri. Pour Jérôme Arpinon, au contraire un sentiment de satisfaction doit dominer car les Nîmois mettent fin à une série noire de quatre défaites en ayant en plus retrouvés le chemin des filets ; De quoi aborder plus sereinement le choc du bas de tableau, mercredi contre Dijon. Pour les Stéphanois, c'est un petit coup d'arrêt avant de défier Monaco pour le dernier match avant la trêve.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.