Ligue 1 (J16) : Nantes arrache le nul contre Angers

Ligue 1 (J16) : Nantes arrache le nul contre Angers©Media365
A lire aussi

Jérémie Baron, Media365, publié le dimanche 20 décembre 2020 à 16h58

Enlisé dans une spirale négative (3 défaites en 5 matchs), le FC Nantes a arraché le nul durant la dernière seconde du match contre le SCO Angers dimanche après-midi (1-1). Longtemps en difficulté, les Canaris sont revenus de loin pour prendre un point avant d'aller à Lyon pour le dernier match de l'année civile, mercredi. Mais la crise n'est pas terminée chez les Jaune et Vert. Angers, de son côté, remonte dans le ventre mou du championnat.

Ils n'ont plus vu les trois points depuis sept rencontres maintenant, mais ils ont quasiment fêté cela comme une victoire : quasiment relégables au coup d'envoi, les joueurs du FC Nantes ont arraché une invraisemblable égalisation face à Angers grâce à Charles Traoré - qui a contré de la poitrine un dégagement de Farid El Melali pour trouver la faille -, auteur d'un but venu de nulle part à la 94ème minute pour répondre au coup de casque de Romain Thomas à la fin du premier acte (42ème).

Le FC Néant

Bien mieux après ses changements (Renaud Emond ayant notamment été transparent pendant 54 minutes), le FC Nantes poussait et avait vu Bridge Ndilu trouver le montant juste avant (91ème), donc ce point ne sera pas volé. Mais avant cela, les Canaris avaient eu toutes les peines du monde à se faire violence, alors que la possession était pour les locaux : durant les 90 minutes de temps règlementaire, Paul Bernardoni avait été seulement inquiété par une tentative lointaine d'Andrei Girotto, sur un coup de pied arrêté (24ème). Alors que la contestation contre la direction bat son plein du côté des supporters, le contenu produit sous Patrick Collot ne se montre pas beaucoup puis rassurant qu'avec Christian Gourcuff, et les points s'engrangent au compte-gouttes.

El Melali dans tous les mauvais coups

Bien plus tranquille au classement que leurs hôtes avec leur place en milieu de tableau, les hommes de Stéphane Moulin avaient su piquer au bon moment avant la mi-temps, alors que le temps fort du moment était pour les locaux. Les Scoïstes pourront regretter les deux face à face avec Alban Lafont perdus par Loïs Diony (13ème) et le pauvre El Melali (84ème) ou encore les nombreuses balles de K-O qu'ils ont eu entre les pieds en fin de partie (notamment par Stéphane Bahoken), sans réussir à en convertir une seule. Cela fait tout de même, au bout, cinq confrontations de rang sans défaite pour Angers contre son voisin nantais.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.