L1 (J30) : Marseille retombe dans ses travers à Nice

L1 (J30) : Marseille retombe dans ses travers à Nice©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le samedi 20 mars 2021 à 18h53

Lourdement battu à Nice (3-0), Marseille a connu sa première défaite de l'ère Sampaoli lors de la 30eme journée de Ligue 1, à cause des buts de Thuram, Gouiri et Claude-Maurice. Au classement, les Phocéens perdent leur 5eme place.



Personne n'était dupe. Surtout pas Jorge Sampaoli. L'Argentin a trop de bouteille pour ne pas avoir vu l'ampleur de son chantier après l'émulation générée par son arrivée. Dans l'Allianz Riviera de Nice ce samedi, l'OM est tombé sur une équipe plus cohérente dans son expression et plus tranchante dans les deux surfaces. Une équipe plus forte, tout simplement.

Nice a appliqué le plan parfait

On a encore vu la griffe Sampaoli à l'attitude des Marseillais, toujours très généreux dans l'effort collectif sur les phases sans ballon. Mais l'OM a manqué le coche en première période, avant de s'essouffler pour finalement se faire transpercer. Après une énorme opportunité ratée par Nagatomo (9eme), les Aiglons ont appuyé sur l'accélérateur en défilant par vagues sur des attaques rapides. Kamara (15eme) puis Gouiri (18eme) ont fait passer de premiers frissons dans l'arrière-garde marseillaise, mais c'est le jeune Khéphren Thuram, d'une montée rageuse après un appui avec Gouiri, qui a débloqué la situation sur une tête imparable (1-0, 34eme).

La révolte est survenue en fin de première période dans les rangs marseillais, mais Payet (41eme) puis Milik (43eme) ont manqué de réalisme. Un petit tournant, car c'est bien le Gym qui a imposé sa loi en seconde période. Les Aiglons ont su fermer les espaces pour ensuite se projeter avec une grande coordination à la récupération du ballon.

Gouiri s'est presque occupé de tout

Dolberg a frôlé le but du break (58eme) mais cet honneur devait revenir à Amine Gouiri. Passeur sur l'ouverture du score, formidable de justesse dans la construction, l'ancien Lyonnais a endossé son costume de buteur pour doubler la mise en exploitant une perte de balle du jeune Henrique (2-0, 74eme). Dès lors, l'affaire était réglée. D'autant que l'OM a bu le calice jusqu'à la lie. Benedetto a cru relancer les siens sur un joli ciseau mais son but a été refusé pour une position de hors-jeu (86eme). A contrario, le Gym s'est offert le luxe de saler l'addition dans les arrêts de jeu sur un nouveau contre express, conclu cette fois-ci par Claude-Maurice (3-0, 90eme+3). Sampaoli a du pain sur la planche...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.