Serie A : L'année de l'AC Milan ?

Serie A : L'année de l'AC Milan ?©Panoramic, Media365

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le jeudi 28 octobre 2021 à 13h08

En tête du championnat d'Italie, l'AC Milan n'a plus décroché le titre national depuis 2011. Cette saison 2021-22 pourrait être la bonne. Voici pourquoi.



Après 10 matchs de championnat d'Italie, l'AC Milan trône en tête du classement. Trois points devant Naples, qui reçoit Bologne, jeudi soir en clôture de la 10eme journée de Serie A. En quête d'un 19eme campionato, le premier depuis 2011, le Milan, qui renoue cette saison avec la Ligue des Champions après sept longues années d'absence, se prend à rêver de nouveau de sacre national.

Il faut dire que le club lombard avance de solides arguments. En dix sorties, les Rouge et Noir affichent un bilan quasiment parfait de 9 victoires et un nul. Le meilleur bilan de l'histoire du club depuis l'exercice 1954-55. Seulement tenu en échec par la Juventus Turin (1-1), le Milan a tout gagné en championnat et notamment battu la Lazio Rome (2-0) et l'Atalanta Bergame chez elle (3-2). Avant deux prochains gros rendez-vous contre la Roma et l'Inter Milan, les voyants sont au vert.

L'AC Milan gagne en jouant mal et malgré les absences

Avec un groupe de joueurs affamés, talentueux et revanchards (Maignan, Kjaer, Tomori, Hernandez, Tonali, Kessié, Saelemaekers, Diaz, Leao, Rebic, Ibrahimovic, Giroud...), l'AC Milan tient le rythme du Napoli qui a signé une entame impeccable (8 succès sur 8 avant d'être accroché par la Roma le week-end dernier, 0-0) et compte déjà 7 longueurs d'avance sur l'Inter qui a perdu gros en laissant filer Lukaku, 9 sur la Roma, 10 sur l'Atalanta, 11 sur la Lazio Rome et 13 sur la Juventus, déjà tombée trois fois et reléguée très loin après seulement dix journées. Les Rossoneri carburent alors qu'ils ne jouent pourtant pas très bien et qu'ils ont déploré de nombreux absents sur les derniers matchs (entre blessures et Covid-19). Des indices pouvant laisser penser à un profil de futur champion, car lorsque la machine milanaise sera mieux huilée, et peut-être débarrassée de la Ligue des Champions où elle affiche trois défaites en trois rencontres, on peut imaginer que le niveau ne pourra être que meilleur. Et là...


Débarqué cet été en Lombardie après plusieurs années passées en Angleterre, Olivier Giroud s'est très bien adapté à son nouvel environnement. L'attaquant français a déjà inscrit 4 buts en 6 matchs de Serie A, dont 5 titularisations. En concurrence en pointe avec Zlatan Ibrahimovic (2 buts en 4 sorties), désormais âgé de 40 ans et souvent blessé, et Rebic (8 matchs, 1 but) qui a joué devant au gré des divers absences, l'ancien de Chelsea est le meilleur scoreur du club (avec Brahim Diaz). Quand le Milan était mené 0-2 à domicile par l'Hellas Vérone, c'est lui qui a sonné la révolte avant que l'équipe rossonera renverse la vapeur (3-2) il y a douze jours. Et c'est Giroud qui a offert la victoire, mardi contre le Torino (1-0). Pas encore au top après avoir contracté le Covid, le Français semble monter en puissance et même à 35 ans, il assure.

Intégration express de Giroud, meilleur buteur de l'équipe

Alors, Giroud futur champion d'Italie sous les couleurs de l'AC Milan ? On n'est pas encore du tiers du championnat et la saison est évidemment encore longue... « Il est trop tôt, neuf matchs, ce n'est rien, confiait samedi Stefano Pioli, le coach du Milan qui avait mené l'équipe à la 2eme place la saison passée après la 4eme la saison précédente. La prochaine étape est d'aller jusqu'au bout. L'année dernière, il nous manquait quelque chose en termes de constance, où nous perdions des points lorsque nos performances baissaient. »


« Les équipes qui réussissent, gagnent même quand elles ne jouent pas bien, je crois que c'est l'étape à franchir. Quand nous jouons bien, nous gagnons souvent, mais quand nous ne pouvons pas bien jouer, nous devons tout donner jusqu'à la fin en sachant que nous avons la qualité pour gagner des matchs », ajoutait l'entraîneur milanais. Pour le moment en cette fin octobre et malgré l'enchainement des rencontres entre Serie A et C1, c'est ce qu'il se passe, le Milan empoche les trois points même lorsqu'il n'affiche pas un visage reluisant. En difficulté en Coupe d'Europe dans un groupe de la mort réunissant Liverpool, l'Atlético de Madrid et le FC Porto (0 point), les Rouge et Noir en sauront déjà davantage sur leur éventuel profil de futur champion d'Italie dans dix jours après avoir affronté Romains et « voisins » de l'Inter.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.